URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/informations-pratiques/lendometriose-une-maladie-encore-peu-connue RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

L'endométriose, une maladie encore peu connue

L'endométriose est une maladie gynécologique assez fréquente qui concerne au moins 10% des femmes; pourtant cette maladie reste assez méconnue du grand public et même de certains médecins et cela implique souvent un diagnostic difficile à établir.
Par Karl LORAND
Par Karl LORAND
Image
L’endométriose est une pathologie gynécologique liée à la présence de tissu semblable à la muqueuse utérine en dehors de l’utérus. Plusieurs organes peuvent être touchés et la maladie peut être asymptomatique. Mais dans certains cas elle provoque de fortes douleurs, notamment au moment des règles mais également des troubles de la fertilité. Plusieurs femmes qui souffrent des règles douloureuses ne s'en inquiètent pas plus que ça... et pourtant "souffrir pendant les règles, ce n'est pas normal" nosu a confié Sarah, une jeune trentenaire qui souffre de l'endométriose.

Quelles sont les causes de la maladie?

Les causes de cette maladie restent encore floues. Certains spécialistes évoquent la piste génétique, d’autres les troubles hormonaux ou immunitaires auxquels s’accompagneraient des facteurs à risque tels l’exposition environnementale "en particulier aux polluants et tout ce qu’on ingurgite. Depuis quelques années on consomme des polluants industriels et environnementaux qui favorisent éventuellement la maladie". nous indique Arnaud Le Tohic chirurgien, gynécologue au centre hospitalier de Versailles qui reçoit dans son cabinet de nombreuses martiniquaises qui viennent consulter.

Lucy est âgée de 30 ans, elle a découvert sa maladie il y a quelques années, à l'époque elle souffrait le martyr durant ses règles. L’endométriose altère fortement sa fertilité. En 4 ans, elle a effectué 2 fécondations in vitro, en vain. Elle ne perd pas espoir mais elle insiste sur le fait qu’il est important de connaître la maladie pour mieux la gérer « l’idée c’est de toujours anticiper sa douleur, être au courant pour mieux vivre avec. »

Audrey Ollon et Cédric Catan



Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également