URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/informations-pratiques/les-voeux-de-lars-martinique-tout-va-mal-sauf RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Les voeux de l'ARS Martinique : Tout va mal sauf.....

Christian Ursulet, le directeur général de l'Agence Régionale de Santé (ARS) de la Martinique présentait vendredi ses voeux au monde de la santé. Face à ceux qui critiquent de manière excessive l'état de la Santé en Martinique, M. Ursulet a fait usage de l'ironie voire de l'humour pour dresser son bilan de la Santé dans cette région. Il a ponctué son allocution par quatre mots : tout va mal sauf...
Par Jean-Philippe LUDON, @jpludonrci
Par Jean-Philippe LUDON, @jpludonrci
Image
C'était vendredi en mileu de journée dans le cadre reposant de l'habitation La Favorite au Lamentin. Devant un parterre de représentants du monde de la santé en Martinique regoupés sous quatre vérandas, Christian Ursulet après avoir salué André Yébakima pour son prix Talent Santé pour son investissement prolongé dans lutte contre le moustique-vecteur de la transmission de la dengue et du Chikungunya, a voulu tout au long de son allocution montrer que la Santé en Martinique n'allait pas aussi mal que beaucoup voulaient bien le dire. Comme un sorte de litanie, il a répété une dizaine de fois "tout va mal sauf...".

Un discours teinté d'humour voire d'ironie, nous dira le directeur général de l'ARS. "J'ai voulu dire que c'est faux de considérer que tout va mal. Beaucoup de choses ont avancé. Ce qui ne peut pas avancer aussi vite, c'est le dossier de la réorganisation et du redressement du CHU de Martinique, a-t-il ajouté.
S'il ne conteste pas le poids de l'hôpital sur la société avec ses 5000 emplois sans compter les emplois induits, "l'objectif de la santé en Martinique, ce n'est pas l'hôpital mais c'est d'y aller le moins possible et d'en sortir le plus vite", selon le directeur général de l'ARS qui s'est dit convaincu que 2015 devrait être pour le CHUM l'année du retournement de la dynamique. L'année où l'institution stoppe sa chute et commence son difficile redressement en terme d'investissements, d'organisation de l'activité, de santé financière et de trésorerie".

En contrepoint du tout va mal, Christian Ursulet a égréné les domaines de la lutte contre le chik, de la dengue et de l'invasion des sargasses, de la prévention, de l'animation territoriale, de la mise en place commencée des parcours de santé sur l'ensemble du territoire, de la permanence des soins ou encore de la modernisation des systèmes d'information avec l'expérimentation de télémédecine notamment.
Enfin le directeur général de l'ARS a eu une petite phrase bien sentie pour ceux qui sont déconnectés des réalités et surtout pour dire où se situait l'essentiel.

À lire également