URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/informations-pratiques/luag-nexiste-plus-dans-les-faits-cela-ne-change-rien RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

L'UAG n'existe plus : "Dans les faits cela ne change rien"

La rentrée se fait sous le signe de la nouveauté en ce début d'année 2015. Après 30 ans d’existence, l’université des Antilles et de la Guyane présente en Guadeloupe en Martinique et en Guyane n’existe plus. Le 1er janvier 2015, l'université de Guyane a vu le jour, conformément au décret émis le 30 juillet 2014. Cette nouvelle université devient donc une université indépendante et autonome (comme le sera l’université des Antilles dont la création est encore à l’étude).
Par Karl LORAND
Par Karl LORAND
Image
Le 12 décembre 2014 Corinne Mencé Caster, l’actuelle présidente de l’université ( qui reste UAG, pour quelques temps encore) était reçue par le Président de la République à l’occasion du dîner offert par l’Elysée aux présidents d’Universités de France. Corinne Mencé Caster a pu évoquer avec François Hollande les changements que connaît l’université des Antilles en ce moment. {{{"C'est mieux pour les étudiants d'être dans un ensemble plus grand, plus cohérent, plus structuré" }}} Pour Corinne Mencé Caster, présidente de l’UAG, cette séparation reste un défi. Elle en dit plus ci - après : Le projet de loi de ratification concernant la création de l’Université des Antilles sera examiné le 14 janvier 2015. Les pôles de Guadeloupe et de Martinique deviendront alors l’{{UA}} ({{U}}niversité des {{A}}ntilles). Corinne Mencé Caster l’actuelle présidente de l’UAG souligne que ce changement de statut reste sans conséquence pour les étudiants. {{{Plus d'enseignants au pôle scientifique }}} Seul changement tout de même : le pôle scientifique de Martinique gagne quelques enseignants chercheurs grâce à cette séparation. Au total ce sont 23 enseignants de Guyane qui rejoignent le pôle de Martinique. Un président pour l’Université de Guyane a déjà été nommé, il s'agit de Richard Laganier. Corinne Mencé Caster elle reste à la présidence de l’Université que forment les deux pôles Guadeloupe et Martinique jusqu'en janvier 2017.

À lire également