URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/justice/affaire-how-many-pipo-atv-et-le-producteur-condamnes-verser-20-000eu-pour-atteinte RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Affaire How Many Pipo : ATV et le producteur condamnés à verser 20 000€ pour atteinte à l'image

Le tribunal a rendu sa décision dans l'affaire "How many pipo". ATV et le producteur sont condamnés à verser au chauffeur de taxi 20 000 euros pour atteinte à l'image.
Par Sullyvan Daphné, Karl Lorand et Peggy Saint-Ville
Par Sullyvan Daphné, Karl Lorand et Peggy Saint-Ville
Image
Douks pipo how many pipo
légende image principale
Douks et Jean-Philippe Marthély, les deux interprètes du titre, ont été épargnés par la justice. ©Abroad Studio

How many pipo ? Hé bien ce sera 20 000 euros.

Rappelez-vous du tube du carnaval 2016 de Jean-Philippe Marthely et Douks. Dans le morceau "How many pipo", les deux hommes tournaient en dérision les propos d'un chauffeur de taxi qui tentait péniblement de s'exprimer en anglais.

La scène avait été captée dans le cadre d'un reportage diffusé sur la chaîne locale ATV. Elle avait ensuite fait tour des réseaux sociaux avant de terminer dans les vidés de Fort-de-France.

Mécontent des moqueries, le chauffeur de taxi avait alors réclamé au Tribunal de Fort-de-France 45 000 euros de dommages et intérêts, mais aussi que la diffusion du titre soit interdite.

Le Tribunal de Fort-de-France a finalement donné raison au chauffeur de taxi en condamnant ATV (Antilles Télévision) et le producteur de la chanson, Fred Jean-Baptiste à verser solidairement 20 000 euros pour atteinte à l'image. Une somme à laquelle s'ajoute près de 4000 euros de frais de justice.

À noter que Fred Jean-Baptiste fera appel de ce jugement. "Concernant les deux chanteurs, il a perdu. Concernant mon client, le juge s'est trompé. Il a considéré que lui et ATV utilisaient son image alors qu'en réalité seul ATV a utilisé son image. Il a considéré que le teaser qui circule sur les réseau émanait de la société de production alors que ce n'est pas le cas. Ce qui me fait dire que pour Pipo et Douks c'était "Ze allé" et que pour la société de production ce sera "Ze come back", dit maître Germany, avocat de Fred Jean-Baptiste.

Tags (Étiquettes)
Rubrique

À lire également