URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/justice/affaire-michel-mignon-le-principal-accuse-change-de-version-durant-son-proces-en RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Affaire Michel Mignon : le principal accusé change de version durant son procès en appel

Rebondissement ce jeudi devant la Cour d’Assises d’appel de la Martinique. Au troisième jour d’audience, le principal accusé dans l’affaire du meurtre de Michel Mignon en 2013 au Marin a livré une nouvelle version des faits. Il accuse deux de ses comparses d’avoir également frappé la victime avec un coutelas.
Par FLorin Hossu et Peggy Saintville
Par FLorin Hossu et Peggy Saintville
Image
Photo Assises
légende image principale
Le principal accusé à finalement donné une nouvelle version du déroulement des faits tragiques qui conduit à la mort de Michel Mignon.

Son avocat l’avait annoncé dès le début du procès en appel dans l’affaire Michel Mignon, et c’est bien un rebondissement qui est intervenu hier en début de soirée lors de l’audition par les jurés de la Cour d’Assises d’appel du principal accusé dans ce drame survenu en 2013 au Marin. A la barre Reagan Paul Henry désigne désormais son frère Oliver Patterson, mais aussi un des deux autres accusés, Jimmy Bellonie, comme les principaux responsables du meurtre sauvage de Michel MIGNON. Reagan Paul Henry a affirmé qu’il avait dans un premier temps tenté de séparer son frère et la victime, en portant plusieurs coups avec le plat du coutelas. C’est à ce moment que son frère se serait emparé de l’arme et se serait acharné, aidé de Jimmy Bellonie, sur le malheureux.

« Protéger mon frère »

Reagan Paul HENRY a également expliqué ce changement de version par le fait qu'il entendait prendre tout à son compte et s'enfuir à Sainte-Lucie au lendemain du crime. Aujourd'hui, il se serait résigné à dire la vérité. Une version qui ne mettrait pas en cause la participation de Steeven LAIGLE, le quatrième individu.

Deux autres éléments nouveaux sont également à signaler : la présence d'un témoin absent les premiers jours au tribunal, il refusait jusqu'ici de venir témoigner, mais a été présenté de force via un mandat d'amener ; le second, c’est l’arrivée d'Oliver PATTERSON, absent lors de l’ouverture du procès en appel. Il avait été relaxé en 1ère instance.

Les auditions des trois autres accusés reprennent ce matin.

Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire
------------------------

À lire également