URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/justice/apres-un-week-end-meurtrier-la-justice-croule-sous-les-gardes-vue RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Après un week-end meurtrier, la justice croule sous les gardes à vue

Après un week-end très chargé en faits divers meurtriers, les enquêteurs sont au travail ce lundi. Deux hommes ont été tués par balle aux Abymes, et plusieurs autres blessées. Ce qui porte à 23 le nombre d’homicides chez nous depuis le début de l’année.
Par Cécile Rémusat
Par Cécile Rémusat
Image
Le tribunal va afficher complet lors des prochaines audiences
légende image principale
Le tribunal va afficher complet lors des prochaines audiences

Les enquêteurs le disent. Ils préfèrent rester discrets, il en va de la réussite de ces enquêtes. Il faut entendre les témoins, recouper les faits, pour tenter de remonter aux coupables le plus vite possible. Un homme est en garde à vue dans l'affaire du Morne Vergain. Dimanche matin vers 6 heures, Marvin Camalet, 27 ans selon les premiers éléments, a été tué par balle devant la boulangerie "l’Excellence", située à côté d’une boîte de nuit. Au moins 8 ogives de 22 long rifle ont été trouvées devant la boulangerie. C’est d’ailleurs dans cette boulangerie qu’a éclaté la dispute entre la victime et au moins une personne selon les témoins. Ensuite, la violente altercation s’est poursuivie dehors où a été tué le jeune homme, touché à la tête notamment. Il y avait là plusieurs personnes.  Le ou les auteurs sont ensuite partis en voiture. Le véhicule a été retrouvé à Saint-François chez son propriétaire. C’est là qu’un jeune homme, fils du propriétaire du véhicule, a été interpellé. Il aurait conduit, apparaissant comme un complice dans cette affaire. Cependant l’auteur principal restait recherché hier soir avec toujours, je vous le disais, beaucoup de discrétion du côté des enquêteurs.

Un passé chargé

Selon des témoins, mais là encore il faut rester prudent, l’altercation entre la victime et son ou ses agresseurs, aurait pu concerner une période de détention en commun. En tout cas, ce que l’on sait du jeune homme qui a été tué, RCI en avait parlé à l’époque, c’est qu’il avait été condamné à 7 ans de prison en avril 2016 pour un coup de feu mortel tiré pendant le carnaval en 2013.  Dylan Valvert avait alors trouvé la mort à Capesterre-Belle-Eau. Un lourd passé que les enquêteurs doivent forcément creuser pour dénouer les fils de cette nouvelle affaire. Même si pour l’heure il est trop tôt pour tirer les moindres conclusions. La garde à vue du suspect interpellé hier a été prolongée.

Un tireur à moto recherché dans l'homicide de dimanche soir

 La victime, un jeune homme, d’une vingtaine d’années environ, n’était toujours pas identifiée hier soir. Il a été tué à Providence,  là encore par arme à feu,  touché à la tête notamment, par du 9 mm. Un meurtre commis en marge d’une course sauvage de motos et voitures, sur la nouvelle voie d'accès vers l'aéroport. Selon les premiers éléments, le tireur était un homme seul à moto. Des projectiles ont également légèrement atteint au moins trois autres personnes circulant en voiture.  Certains se sont rendus d’eux mêmes à l’hôpital et ont pu sortir rapidement. L’auteur était toujours recherché.

17 gardes à vue !

Cette journée de dimanche a décidément été  terrible pour les forces de l’ordre avec cette course poursuite hier soir, sur plus de 10 kilomètres. Les policiers de la BAC, ont tout d’abord voulu contrôler les 4 occupants d'une voiture, aux Abymes... Le conducteur n'avait pas attaché sa ceinture de sécurité.  Mais la Clio a pris la fuite en direction Baie-Mahault avant de revenir vers Pointe-à-Pitre. Les forces de l’ordre ont réussi à immobiliser les fuyards du côté de La Jaille c’est un terre plein qui a bloqué le véhicule. Là, le conducteur a tenté de faire marche arrière pour foncer sur les policiers !

Au final, le véhicule a bel et bien été neutralisé. A l’intérieur, les policiers ont trouvé 2 armes à feu. Les 4 occupants placés en garde à vue dont un mineur au commissariat central. Des forces de l'ordre qui ne chôment pas avec pas moins de 17 gardes à vue en cours ce lundi matin. Une très grosse journée pour les enquêteurs et les magistrats.

 

Rubrique

À lire également