URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/justice/braquage-au-moule-un-jeune-majeur-condamne RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Braquage au Moule: un jeune majeur condamné

Un prévenu comparaissait devant la juridiction correctionnelle pour sa participation dans un traumatisant braquage survenu il y a quelques semaines au Moule. Un commerce avait été attaqué par plusieurs individus armés et encagoulés. Faute d'éléments permettant d'identifier précisément les auteurs, les complices n'ont pas été retrouvés. Quant au jeune homme interpellé, il a avoué mais a minimiser son rôle. Il s'en sort avec 1 an de prison ferme sans mandat de dépôt vu l'absence d'antécédents.
Image
Zone commerciale du Moule
légende image principale
Zone commerciale du Moule

Ludovic Céron, 19 ans n’a pourtant rien d’un bandit, son casier judiciaire est vierge, issu d’une famille sans histoire, il préparait même une formation en sécurité, pour être gendarme ou militaire, en tout cas c’est ce qu’il a laissé entendre à la barre. Ce soir du 16 mai, il avait pourtant participé, passivement selon ses dires, à un braquage de commerce au Moule. Les caméras de surveillance ont bien filmé les deux auteurs, mais ces derniers était masqués donc difficile de les identifier.

Le prévenu a indiqué qu’il ne s’agissait pas de lui mais de deux copains, lui faisait le guet à l’extérieur. Mais grâce aux témoignages recueillis sur place, c’est bien son scooter qui a été reconnu et qui a servi au méfait, d’où une interpellation musclée les jours suivants. Le jeune homme n’a rien voulu dire sur ses complices, il a pour ce silence reçu une belle gifle de sa mère lors de l’audition devant les enquêteurs.

Le butin estimé était assez conséquent, 20.000€ en espèces, contenus dans le coffre fort. Un peu d’argent, des vêtements correspondant au vol ont bien été retrouvés lors de perquisitions chez le suspect. Ce sont ses amis qui lui auraient demandé de les garder le temps que les choses se calment. Maître Lorenza Bourgeac a soulevé plusieurs éléments contradictoires, disculpant en partie son client. Le tribunal l’a finalement condamné à 2 ans de prison, la moitié assortie du sursis. Une peine entièrement aménageable vu le profil atypique du prévenu.

Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également