URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/justice/crash-du-16-aout-2005-lavca-ira-en-cassation RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Crash du 16 août 2005 : l'AVCA ira en Cassation

L'association des victimes de la catastrophe aérienne du 16 août 2005 au Venezuela se pourvoit en cassation. Ce matin, la Cour d'Appel de Fort de France n'a pas confirmé le non lieu prononcé en première instance. La Cour a cependant rejeté la majorité des demandes de l'AVCA. Ses membres vont désormais se tourner vers la Cour de Cassation.
Par Alexandra Silbert et Clara Vincent
Par Alexandra Silbert et Clara Vincent
Image
Une trentaine de membres de l'association des victimes de crash aérien devant la cour d'appel après l'audience de ce matin
légende image principale
Membres de l'association des victimes de crash aérien devant la cour d'appel après l'audience de ce matin ©CV/RCI

La Cour d'Appel de Fort de France a rendu un arrêt ce matin concernant la procédure d'appel effectuée par l'AVCA (association des victimes de la catastrophe aérienne du 16 août 2005) en mai dernier. L'association avait fait appel du non lieu prononcé par la justice, qui clôturait le dossier.

L'affaire avait été examinée par les magistrats en mai dernier et la décision a été rendue ce matin. Le non-lieu prononcé en première instance n’a finalement pas été retenu, ce qui laisse la voie ouverte à d’autres investigations, notamment sur la question de la surcharge de l'avion.

Par ailleurs, toutes les autres demandes des familles des victimes ont été rejetées. Pour les familles des victimes, la responsabilité n'incombe pas qu'aux seuls pilotes décédés dans le crash. Il faut également enquêter du côté de la compagnie aérienne, du constructeur de l'avion et des autorités aériennes. L'AVCA va donc se pourvoir en cassation dans l'espoir d'obtenir enfin des réponses.

Un drame toujours très présent dans les mémoires

Le 16 août 2005, l'avion de la compagnie colombienne West Caribbean s'était écrasé à Maracaïbo au Venezuela tuant 152 passagers martiniquais et 8 membres d'équipage. Plus tôt dans l'année, un appareil bi-moteur de la compagnie s'était crashé au décollage faisant 8 morts. En août, la West Caribbean utilisait le dernier appareil de sa flotte, un avion surexploité. La société avait également été mise en cause à plusieurs reprises pour non respect des mesures de sécurité. Peu avant l'accident d'août 2005, le pilote avait contacté la tour de contrôle de Caracas pour signaler des problèmes de moteur mais le contact a été perdu 10 minutes plus tard.


 

Tags (Étiquettes)
Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également