URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/justice/disparition-de-francette-le-principal-suspect-devra-sexpliquer RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Disparition de Francette : le principal suspect devra s'expliquer

Cela fait plus de deux semaines que la famille de Francette Pierre- Emile n'a plus aucune nouvelles d'elle. Pour rappel, l'enseignante du couvent de Cluny a disparu le mardi 2 décembre 2014. Le principal suspect sera entendu sur le fond du dossier ce vendredi matin. Il s’agira de savoir si Philippe Ponsar passe aux aveux ou s’il continue à nier les faits. Le procureur de la république avait, à la lecture des éléments en sa possession, montré qu’il était bien arrivé quelque chose à Francette Pierre Emile et que Philippe Ponsar pourrait avoir des choses à se reprocher.
Par Karl LORAND
Par Karl LORAND
Image
Philippe Ponsar a quitté ce vendredi matin la prison de Ducos avec en main, toutes les cartes de son dossier pénal. C’est lui, et lui seul qui devra se donner les moyens de donner une autre orientation à cette affaire. On pourrait se demander pourquoi le suspect numéro 1 persiste à nier l’évidence ! C’est surtout la posture adoptée par l'intéressé qui interpelle : il n’a toujours pas donné d’explications sur des faits et éléments précis, c’est donc tout cela qui risque d’alourdir sa défense, de le plonger. Pourquoi? Premièrement parce qu’il y a beaucoup d’incohérences dans l’emploi du temps qu’il a donné pour indiquer ce qu'il a fait au cours de cet après - midi du 2 décembre 2014. De plus, des prélèvements qui ont été effectués dans le véhicule de Francette Pierre-Emile révèlent la présence de l’ADN du suspect mélangé au sang de l’enseignante ! Tout cela a été trouvé côté chauffeur de la voiture de la disparue. Le sang de celle-ci a également été trouvé dans le coffre du véhicule mais aussi sur les chaussures de Philippe Ponsar. Aussi, des traces de sang toujours mêlées à l’ADN du suspect ont également été identifiées sur un chiffon trouvé au domicile de Philippe Ponsar. Les enquêteurs ont pu constater que ce chiffon avait été lavé avec de l’eau de javel... Qu’et ce qui peut expliquer la présence de ces éléments chez le suspect ? Que faisait-il dans le véhicule de l’enseignante ? Cette affaire serait-elle la conséquence d’une explication qui aurait mal tournée ? Est-ce que quelqu'un d’autre serait intervenu dans cette affaire ? Cette audition est donc capitale pour Philippe Ponsar mais également pour les proches de l’enseignante qui attendent des explications. L'objectif du jour est clair, soit Philippe Ponsar a fait quelque chose et il avoue. Soit il n’a rien fait et il s’explique.
Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également