URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/justice/frantz-kamel-juge-aux-assises-jusqua-mardi-soir RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Frantz Kamel jugé aux assises jusqu'à mardi soir

Une nouvelle session d' assises s' est ouverte ce lundi après-midi à Basse-Terre. Frantz KAMEL a pris place dans le box. Il lui est reproché d'avoir tué d'une balle dans la nuque, Lionel DEVARRE, le 17 mai 2015, à Vieux-Bourg Abymes.
Par Christophe Langlois avec Pierre Emmanuel
Par Christophe Langlois avec Pierre Emmanuel
Image
Deux jours de procès pour Frantz Kamel
légende image principale
Deux jours de procès pour Frantz Kamel

A entendre tous les témoins de moralité, dont 2 officiers de police, et plusieurs professionnels de la viande et de la pêche, qui ont défilé à la barre, ce lundi après-midi, Frantz KAMEL n'aurait jamais dû se retrouver dans une telle situation. L'homme de 40 ans, est boucher de profession depuis 2007. Il vivait avant les faits depuis 12 ans avec sa compagne. Connu comme un vaillant travailleur, il a contre lui une tendance à consommer, par moment, excessivement de l'alcool au point de ne plus être le même homme lorsqu'il boit trop.

Que s'est-il passé ?

Le jour des faits, il sortait d'un déjeuner-champêtre où il s'était laissé aller à consommer du champagne au point de se retrouver en état d'ébriété. Un état aggravé par le port d'une arme à feu, de calibre 6,35mm. Une arme chargée qu'il portait régulièrement avec laquelle il sortait lorsqu'il se rendait à certaines manifestations et notamment lorsqu'il devait aller chercher et raccompagner sa compagne chez elle, celle-ci habitant un quartier réputé difficile. Le 17 mai 2015, à Vieux-Bourg Abymes, il a d'abord eu un accrochage avec son véhicule et un jeune à scooter du quartier puis le ton est monté.

Frantz KAMEL qui était déjà parti des lieux est revenu, a sorti son arme et fait feu à courte distance avec celui dont il venait d’avoir un différend. Une victime qui lui donnait, pourtant, le dos et ne semblait pas représenter le moindre danger. La victime a été atteinte en pleine nuque. Un seul coup de feu. Le coup de trop. Un coup fatal. Incarcéré depuis le 20 mai 2015, Frantz KAMEL sera fixé demain sur le sort que lui réserve la cour d'assises. Il encourt une peine maximale de la réclusion criminelle à perpétuité.

 

Rubrique
Compte Twitter auteur
@boisergent

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également