URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/justice/il-vole-les-affaires-et-la-voiture-des-touristes-sur-une-plage RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Il vole les affaires et la voiture des touristes sur une plage

Un prévenu tout juste majeur comparaissait en urgence ce vendredi devant le tribunal correctionnel. Il avait la veille jeudi, subtilisé les effets personnels et la voiture d’un couple de touristes à la Pointe des Châteaux. Interpellé par la suite, il avait de surcroit mordu un gendarme. Abandonné par ses parents à l’âge de 12 ans, les juges ont pris en compte son passé difficile et l’ont condamné à 6 mois de prison assortie du sursis avec un suivi strict.
Par Rinsy Xieng
Par Rinsy Xieng
Image
Jeunes difficile illustration
légende image principale
Jeunes difficile illustration

Né en Ukraine de parents inconnus, le prévenu a été adopté avant d’atterrir à 4 ans en Guadeloupe. A 12 ans, ses parents adoptifs l’ont une nouvelle fois abandonné dans un établissement spécialisé. Placé dans diverses structures par les services sociaux, foyers, centre fermé, le jeune homme n’est jamais resté longtemps. Son comportement violent et ses crises l’en empêchaient. A sa majorité il s’est retrouvé sans domicile fixe, dans la rue.

Sans domicile fixe 

« Jeudi midi, je me promenais à Saint-François, je ne voulais pas rentrer à pied sous le soleil et j’avais faim » a-t-il indiqué à la barre. « J’avoue avoir volé le sac des touristes et avec les clés, j’ai aussi pris leur voiture ». Rapidement interpellé sur le chemin du retour et placé en garde à vue, l’individu s’est emporté, il a tenté de se suicider en mordant des câbles électrique de la brigade. Un gendarme s’est interposé, il s’est fait mordre à son tour à la main. « Je n’ai personne, je suis seul sans aide, je me débrouille pour dormir et m’alimenter chaque jour».

Un suivi socio-judiciaire requis 

Une situation comprise par le tribunal, ce passé lourd et difficile a forcément eu des conséquences psychologiques. « J’aimerai être cuisinier mais les formations sont payantes, je n’ai pas un sou» a déclaré l’intéressé. Le procureur a lui-même reconnu une certaine souffrance nécessitant des soins et un strict suivi. Le tribunal l’a condamné à 6 mois avec sursis et mise à l’épreuve, une dernière chance pour lui permettre de se reprendre et ainsi éviter la prison ferme.

Rubrique

À lire également