URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/justice/la-belle-mere-meurtriere-dune-fillette-de-5-ans-devant-les-assises RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

La belle-mère meurtrière d’une fillette de 5 ans, devant les assises

Les drames se suivent devant la cour d'assises de Basse-Terre. Ce jeudi 11 mai s'ouvre, le procès d'une jeune mère de famille, âgée de 33 ans, poursuivie pour violences ayant entrainé la mort sans intention de la donner. Il est reproché à cette maman d'avoir maltraité sa belle fille âgée de seulement 5 ans et demi au point d'entrainer sa mort. Un décès causé, notamment, par des lésions digestives et rénales.
Par Pierre Emmanuel (avec Thierry Fundéré)
Par Pierre Emmanuel (avec Thierry Fundéré)
Image
justice
légende image principale
Un procès qui promet d'être chargé en émotion

Shakira n'avait que 5 ans et demi. Elle est décédée des suites de mauvais traitements causés par sa belle-mère. Décès survenu le 9 mars 2015. La jeune victime avait été emmenée aux urgences de l'hôpital... mais trop tard.

Les coups de pieds portés au ventre par celle qui était chargée de la protéger et les sauts, pieds joints, effectués sur l'estomac de l'enfant avec tout son poids de 75 kilos par la jeune femme ont été déterminants dans les lésions digestives et rénales de la malheureuse victime.

L'épilogue d'un acharnement sur plusieurs années puisque le carnet de santé de l'enfant indiquait dès l'âge de 23 mois des hématomes sur plusieurs parties du corps dont notamment le visage. Des séquelles qui allaient se multiplier et s'aggraver au fil du temps.

Mère déjà de deux filles, la belle-mère allait se retrouver avec deux autres enfants, nés d'une précédente liaison de son nouveau conjoint. Un foyer recomposé qui allaient se retrouver dans un contexte familial plutôt carencé et conflictuel marqué par le désinvestissement flagrant du père à l'égard de son couple et de ces 4 enfants.

La mère, sans travail, se retrouvant dès lors en grande détresse et dépassée par les évènements et notamment la prise en charge des enfants. Elle allait crier sur ces derniers, les punir et martyriser davantage la petite Shakira qui semblait la plus perturbée. Une situation qui allait devenir explosive jusqu'au drame de ce 9 mars 2015 où la petite allait rendre l'âme. Le verdict de cette affaire est attendu demain vendredi 12 mai, en fin de journée.

Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également