URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/justice/les-braqueurs-de-la-bred-condamnes RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Les braqueurs de la BRED condamnés

Par Rinsy Xieng
Par Rinsy Xieng
Image
{{{Une bande peu douée mais dangereuse. 4 prévenus comparaissaient hier mercredi devant le tribunal correctionnel de Pointe-à-pitre pour une tentative de braquage survenue en aout dernier et ciblant une agence BRED de Baie-Mahault. Très tôt, les malfrats n'avaient pas hésité a frappé la femme de ménage afin qu'elle leur ouvre les portes. Mais ils sont au final repartis presque bredouilles avant d'être arrêtés quelques semaines plus tard par les gendarmes.}}} Agés de 23 à 37ans. 4 suspects dont un employé communal de Baie-Mahault, et trois complices, le moins impliqué, seul libre ne s’est pas présenté. Ils ont tous été reconnus coupables de tentative de braquage ou complicité. Selon ce qui ressort d’écoutes téléphoniques, ce serait le premier qui aurait été le commanditaire, lui n’ayant pas directement participé. Il a préféré envoyer ses acolytes et ne pas prendre de risques comme l’a souligné un des avocats. Le 12 aout dernier, il est presque 6h du matin devant l’agence bancaire de Moudong. Comme d’habitude, la femme de ménage débarque. A peine a-t-elle le temps de désactiver l’alarme que deux individus encagoulés et armés lui assènent un coup de crosse à la tête. Un geste qui provoquera une plaie importante, justifiant d’une interruption de 12 jours et plusieurs points de suture. A noter que la femme n'a toujours pas repris le travail depuis. {{{Ils demandent la clé du coffre à la femme de ménage}}} On ne sait pour quelle raison, les malfaiteurs lui demandent la clé du coffre, ce qu’elle n’a bien évidemment pas. Après avoir retourné les locaux, ils abdiquent et repartent avec seulement les 60€ du sac à main de la victime. Après enquête, les gendarmes parviennent à identifier l’un des complices. Ce dernier avoue tout et dénonce son équipe. Selon des révélations, la bande comptait aussi s’en prendre au convoyeur de fond qui devait passer ce matin là. Mais l’opération a avorté, il faut dire qu’elle n‘était pas très réfléchie. Les prévenus n’ont pas été clairs devant les juges, ils n’ont rien assumé. Après en avoir délibéré, le tribunal les a condamnés à des peines allant de 2 à 4 ans de prison ferme avec maintien en détention.
Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également