URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/justice/mort-daudrey-verdol-un-proces-plein-de-questions RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Mort d'Audrey Verdol : un procès plein de questions

Depuis jeudi dernier, Olivier Ferdinand est jugé aux Asisses de Bobigny pour son implication dans la mort d'Audrey Verdol, jeune guadeloupéenne disparue puis retrouvée morte en 2009 en région parisienne. L'accusé, qui clame son innocence, risque la perpétuité. Le procès doit se terminer mercredi.
Par Aline DRUELLE
Par Aline DRUELLE
Image
L'atmosphère est tendue à la cour d'Assises de Bobigny depuis jeudi dernier, où Olivier Ferdinand est accusé d'avoir tué sa compagne Audrey Verdol en 2009. Jugé précisément pour "arrestation, enlèvement et séquestration suivi de mort", ce guadeloupéen de 30 ans risque la réclusion criminelle à perpétuité. Audrey Verdol, également guadeloupéenne, avait disparu de son domicile du Blanc Mesnil le 11 avril 2009. Son corps, en état de décomposition avancé, n'avait été retrouvé que le 25 novembre, dans une forêt de Seine et Marne.

Depuis quatre jours, la cour a entendu plusieurs témoins, des enquêteurs et des experts pour comprendre les circonstances du drame. Olivier Ferdinand maintient que le jour de sa disparition, il avait accompagné sa compagne -ou ex compagne, selon certaines déclarations de proches de la victime- récupérer un téléviseur à Montgé-en-Goële avant de la laisser seule sur place. La jeune femme n'aurait ensuite plus donné signe de vie.

Mis devant ses contradictions par la présidente de la Cour qui le presse d'un "On aimerait comprendre et connaître la vérité Monsieur", l'accusé nie fermement toute implication et clame son innocence.

Le verdict est attendu mercredi.



Aline Druelle


Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également