URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/justice/patisseries-racistes-grasse RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Pâtisseries racistes à Grasse ?

Par Aline DRUELLE
Par Aline DRUELLE
Image
Après la polémique de septembre autour des biscuits "Bamboula" et "Négro" commercialisés dans une chocolaterie d'Auxerre, un autre commerce est dans le viseur du CRAN, le Conseil Représentatif des Associations Noires : une pâtisserie de Grasse, qui propose à la vente des gâteaux "Dieux" et "Déesses", représentant des personnages noirs nus et obèses, parties intimes clairement dévoilées.

"Des caricatures négrières, obscènes et injurieuses", selon le président du CRAN Louis-Georges TIN, qui "s'inspirent des fantasmes coloniaux concernant les Noirs (regards ahuris, bouches surdimensionnées, nudité obligée, organes sexuels protubérants)" et "tournent en ridicule les religions africaines en présentant ces divinités sous un jour grotesque, tout juste bonnes à être croquées".

L'association demande "le retrait immédiat de ces pâtisseries racistes" et affirme se "réserver le droit de porter plainte pour incitation à la haine raciale".

"Je veux garder ma liberté", rétorque le pâtissier

Face à ces accusations, le pâtissier Yannick Tavolaro qui les commercialise dans ses trois boutiques de Grasse, a vivement réagi. "Personne ne connaît mon histoire et on me juge sur ces pâtisseries. Je ne suis pas raciste, pas plus que mes clients", a-t-il soutenu dans les colonnes du Parisien, affirmant qu'il ne comptait pas les retirer de sa vitrine. "Je veux garder ma liberté", a insisté le professionnel pour lequel une manifestation de soutien doit être organisée ce vendredi.


Aline Druelle


Rubrique

À lire également