URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/justice/triple-meurtre-de-ravine-vilaine-le-principal-suspect-change-de-version RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Triple meurtre de Ravine Vilaine : le principal suspect a changé de version

L'enquête sur le triple meurtre de Leila Laviolette et ses deux fils en septembre 2017 a pris une nouvelle tournure ces derniers mois. Le principal suspect accuse un autre homme d'être l'auteur de cet acte sordide.
Par Peggy Saint-Ville (édition : Karl Lorand)
Par Peggy Saint-Ville (édition : Karl Lorand)
Image
Leila Laviolette
légende image principale
Leila Laviolette avait 35 ans. ©Archives RCI Martinique

Difficile d'oublier le triple meurtre de Ravine Vilaine survenu durant le passage de l'ouragan Maria le 18 septembre 2017. Le corps de Leila Laviolette et ceux de ses deux fils de 3 et 6 ans Enrick Enzo et Noah avaient été retrouvés deux jours plus tard dans l'appartement où ils vivaient.

Quelques jours plus tard, le petit ami de la mère de famille était appréhendé par les forces de l'ordre. Après une rocambolesque histoire de marabout, l'homme avait reconnu le triple meurtre. Une version qu'il a modifié au mois d'avril dernier.

Un autre homme impliqué ?

Il se défend aujourd'hui d'être à l'origine de ce triple meurtre. Selon ses nouvelles déclarations, il met en cause un autre individu. Un homme dont il n'aurait que le prénom et qui selon lui aurait quitté la Martinique depuis la découverte des corps.

Le mis en cause d'ailleurs a indiqué aux enquêteurs qu'il s'était retrouvé face à cette personne le jour du drame. Il a expliqué s'être rendu chez leila le 18 septembre 2018, et avoir trouvé sur place cet inconnu aux côtés de la victime. Selon lui, les deux personnes entretenaient une relation amoureuse. Une liaison douteuse qui pourrait être la cause du drame.

L'auteur présumé des faits n'a depuis donné aucune autre précision sur celui qu'il accuse d'avoir tué leila. Quant aux deux enfants il n'explique ni leur présence ni leur mort. Se montrant même peu loquace à ce moment de son audition.

Rendez-vous raté

De nouveaux éléments qu'il n'a pu confirmer face au juge d'instruction puisque son rendez-vous du 7 septembre dernier a été annulé du fait de l'absence de son avocat. En détention provisoire depuis bientôt un an pour meurtre et meurtre sur mineur de 15 ans, il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Le juge en charge du dossier a ordonné des investigations complémentaires tenant compte de ses aveux et de ses dernières déclarations, notamment sur l'existence d'un autre amant.

De nouvelles auditions sont donc à prévoir dans ce douloureux dossier de meurtre.

Rubrique

À lire également