URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/justice/trois-violents-braqueurs-mis-hors-circuit RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Trois violents braqueurs mis hors circuit

Deux jeunes majeurs étaient présentés en comparution immédiate ce mercredi pour des vols à main armée commis il y a plusieurs mois. Ils n’avaient pas hésité à gratuitement violenter leurs victimes, afin d’obtenir leur butin aux Abymes et à Pointe-à-pitre. Mais finalement rattrapés par la police judiciaire, le tribunal correctionnel a prononcé des peines de 18 mois et 5 ans de prison ferme. Un mineur a été renvoyé devant le juge pour enfants.
Par Rinsy Xieng
Par Rinsy Xieng
Image
braqueurs illustration
légende image principale
braqueurs illustration

Ils avaient ouvertement braqué avec une violence inouïe, tout d’abord un particulier qui retirait de l’argent dans un guichet bancaire de Boisripeaux, assenant des coups de crosse à tout va et subtilisant 1000€, mais aussi le véhicule de la victime. Quelques jours plus tard, la même bande avait attaqué une gérante de pizzéria carrée, située non loin du cinéma Rex. Les malfaiteurs avaient attendu leur proie devant chez elle, avant de la séquestrer, la bâillonner sur son lit pour lui dérober sa recette d'environ 3000€. Allan Delag et Logan Népost, âgés de 20 ans devaient répondre de leur actes, notez qu’un troisième complice mineur a été renvoyé devant le juge pour enfants.

Des traces ADN et des écoutes téléphoniques 

C’est grâce à l’ADN relevé sur les scènes que les prévenus ont été confondus, la DIPJ rodée à ce genre d'affaire avait mené de profondes investigations, notamment en termes d’analyse téléphonique. Interpellés lundi dernier, les malfrats ont tout avoué. L’argent facile, on monte au braquage sans se soucier des honnêtes citoyens et de leur état de choc après coup.

Des victimes traumatisées 

Le procureur a condamné ces faits intolérables, qui minent la société commis par des individus irresponsables et dangereux, il a requis de lourdes peines. Les juges en fonction des antécédents, ont prononcé 18 mois et 5 ans fermes à l’encontre des deux jeunes majeurs, qui devront par ailleurs, indemniser les parties civiles par la suite, aussi bien sur le plan matériel que psychologique.

 

 

Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire
------------------------

À lire également