Un homme de 38 ans jugé en correctionnel pour violence envers une femme

Un homme de 38 ans était jugé en correctionnel au Tribunal de Pointe-à-Pitre pour violence et menace avec une arme en direction d'une jeune femme. Le faits remontent à novembre 2017 dans un restaurant sur la plage de Sainte-Anne lors d’une fête. Le prévenu a été condamné à un an de prison ferme, assortie d’une mise à l’épreuve de 4 ans.
Par Laura Latchan
Par Laura Latchan
Image
Un homme de 38 ans jugé pour violences en direction d'une jeune femme. CréditPhoto: LauraL
légende image principale
Un homme de 38 ans jugé pour violences en direction d'une jeune femme. CréditPhoto: LauraL

Ce 20 novembre 2017, tout est partie d’une rencontre qui a mal tourné, lorsqu’un individu s’approche d’une jeune femme et essaie de se coller de manière inappropriée derrière elle. Elle demande à cet homme d’arrêter, lui est sous l’emprise de l’alcool et muni d’un pistolet, il pointe son arme en direction de la jeune femme pour ensuite tirer deux coups de feu en l’air.

A la barre, un peu dépourvu de ses moyens le prévenu tente de s’expliquer : « Lorsque j’ai eu mon accident à la jambe, je n’ai pas pu reprendre mon travail…Je suis tombé dans la drogue». Agent communal dans les espaces vert à Sainte-Anne, cet homme de 38 ans n’a pas pensé qu’à la suite de son accident il aurait tout perdu, sa femme, sa maison, son travail et aujourd’hui sa liberté.

Lorsque le juge le questionne : «Vous vous rendez à des fêtes en possession d’une arme, vous trouvez cela normal ? », il répond d’un simple « non » mais reconnaît entièrement les faits qui lui sont reprochés.

Pour le procureur, tout se passe normalement jusqu’à l’arrivée de cet homme dans cette fête, son comportement est inacceptable et demande un an de prison. Les juges l'ont suivi et ont condamné l’homme à un an de prison ferme, assortie d’une mise à l’épreuve de 4 ans avec obligation de soin, de travailler et obligation d’indemniser la partie civile pour dommages et intérêts à hauteur de 1000€.

Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également