URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/justice/un-quinquagenaire-poursuivi-pour-viol-sur-sa-belle-fille RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Un quinquagénaire poursuivi pour viol sur sa belle-fille

Un homme était poursuivi ce mardi devant le tribunal correctionnel pour des agressions sexuelles sur la fillette de sa compagne. Des faits présumés survenus à Morne à l’eau entre 2004 et 2008 mais l’affaire n’a été dévoilée qu’en 2017 par la victime. Faute d’éléments concrets, le prévenu de 54 ans a écopé de 2 ans de prison dont 1 avec sursis.
Par Rinsy Xieng
Par Rinsy Xieng
Image
atteinte sexuelle illustration
légende image principale
atteinte sexuelle illustration

Une plainte tardive car la victime aujourd’hui majeure, a expliqué avoir eu peur durant des années. Selon elle, le compagnon de sa mère aurait commencé par des petits jeux, comme lui demander de s’asseoir sur ses genoux lorsque la mère était absente, puis parfois il prétextait des sorties diverses mais en réalité, il l’emmenait dans un cabanon à la campagne afin d’assouvir ses désirs. Cela aurait débuté dès l’âge de 11 ans et jusqu’à ses 16 ans.

Parole contre parole

Lors de l’audience, c’était surtout parole contre parole, car pour sa part, le mis en cause a indiqué que tout était faux et qu’il s’agissait d'un complot. Il a en effet eu une seule relation avec l’adolescente, mais elle était âgée de 17 ans, consentante, elle avait déjà un bébé issu d'une autre relation. Pénalement, la majorité sexuelle se situe à 15 ans, les poursuites et les peines ne sont donc plus les mêmes en fonction des versions.

Viol ou atteinte sexuelle ?

Des rapports réguliers sur une enfant, pour la partie civile. Une seule fois à 17 ans et c’était une erreur, pour la défense. Dur d’en savoir plus sur cette délicate affaire, sans preuves ni témoignages et après une dizaine d’années écoulées depuis. Le tribunal a requalifié les faits en atteintes sexuelles et a prononcé 2 ans de prison dont la moitié assortie du sursis.

 

 

Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire
------------------------

À lire également