URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/justice/une-bande-de-braqueurs-la-barre-correctionnelle RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Une bande de braqueurs à la barre correctionnelle

Une bande de braqueurs comparaissait hier mardi devant la juridiction correctionnelle. Les individus avaient en 2015 attaqué un restaurant aux Abymes à l'aide d'armes à feu, raflant au passage les effets personnels des clients. Rapidement confondus, il s'agit pour beaucoup de récidivistes. Les jeunes ont expliqué avoir agi sur un coup de tête, pour s'amuser. Ils ont écopé de 18 mois de prison ferme
Par Rinsy Xieng
Par Rinsy Xieng
Image
TGI de Pointe-à-pitre
légende image principale
TGI de Pointe-à-pitre

Ils étaient 4 à la barre dont 2 sous escortes. Soupçonnés d’avoir dans la nuit du 11 au 12 septembre 2015, braqué, à l‘improviste selon leur dire, une pizzéria de Boisripeaux car elle se trouvait non loin de chez eux. 5 jeunes âgés d’une vingtaine d’années. Le dernier n’a jamais été retrouvé, donc forcément toutes les accusations lui sont retombées sur le dos. Un guyanais sans nom qui aurait fourni les armes et l’idée du méfait. Un braquage improvisé car la bande ce soir là se baladait simplement.

Grace à des traces ADN retrouvées sur une cagoule, une sandale perdue durant l’attaque mais aussi le véhicule abandonné, les enquêteurs remontent des pistes. Aucune précaution de la part de ces malfaiteurs amateurs mais beaucoup de technicité déployée par l’identification criminelle permettant la résolution rapide de l'enquête. Le ministère public a encore une fois, soulevé le caractère grave de l’affaire, qui normalement, aurait du finir aux Assises. Mais faute de place, le dossier a été correctionnalisé. Le butin, et bien un fond de caisse, les bijoux des clients qui n’ont jamais été retrouvés.

"Rien ne les dissuade malgré leur passé judiciaire et leur jeune âge" a indiqué la vice procureur. Les avocats, maîtres Adonis-Navarin, Morvan et Ferly ont tenté de diluer les responsabilités. Au final, les individus ont écopé de 18 mois de prison ferme chacun.

Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également