URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/legislatives/le-ppm-prend-acte-du-depart-des-frondeurs RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Le PPM prend acte du départ des frondeurs

Le comité national du Parti Progressiste Martiniquais s'est réuni mardi soir (9 mai 2017) au réservoir de Trénelle. Les cadres du parti ont évoqué le résultat de l'élection présidentielle et les élections législatives à venir. Ils ont également acté le départ des frondeurs.
Par Karl Lorand et Jean-Marc Pulvar
Par Karl Lorand et Jean-Marc Pulvar
Image
siège parti progressiste martiniquais PPM
légende image principale
Réuni au siège du PPM, le comité national

Eviter la polémique. C'était le mot d'ordre à l'issue du comité national du PPM. Organisé mardi soir, la réunion des cadres du parti d'Aimé Césaire a simplement pris acte du départ de Daniel Chomet, de Fred Lordinot et d'Eric Coppet.

"Nous en avons pris acte de la manière la plus simple possible. Pas de polémique, pas d'histoire. Nous avons partagé des moments très forts notamment avec Daniel Chomet et Fred Lordinot. Il n'est pas question de remettre ça en question. Chacun est libre de ses positions et de ses postures et de son avenir. Je leur souhaite bonne chance dans leur aventure politique", a commenté Serge Letchimy, le président du PPM.

Il a par ailleurs précisé que le parti ne changerait pas d'orientation. "Nous allons nous concentrer sur la mission que nous a confié Aimé Césaire. Nous restons fidèles à nos principes et à nos valeurs de gauche", a expliqué le député.

Deux candidats aux législatives

Le parti présentera deux candidats le 11 juin 2017 lors du premier tour des élections législatives. Serge Letchimy à Fort-de-France et David Dinal dans la circonscription sud porteront les couleurs du PPM.

Intégré au groupe socialiste lors de l'actuelle législature, le député PPM a assuré qu'il ne se présenterait pas sous les couleurs de la République en Marche."Maintenant après les élections s'est ouvert. Le parti n'est pas fermé à être en alliance avec un groupe à l'Assemblée Nationale. Nous choisirons le groupe. Pas d'alliance possible avec le Front National, pas d'alliance possible avec la droite classique donc il reste tous ceux qui sont à gauche. Si nous sentons que le mouvement de monsieur Macron peut répondre aux attentes des Martiniquais nous allons étudier la question", a insisté Serge Letchimy.

Tags (Étiquettes)
Rubrique
Autres articles recommandés
Politique
-   
Martinique
Les frondeurs du PPM quittent le parti
La victoire d'Emmanuel Macron à l'élection présidentielle a des répercussions politiques en Martinique. Les cadres du Parti Progre...
Réactions

À lire également