URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/politique/le-cyclotron-est-arrive RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Le cyclotron est arrivé

Une nouvelle étape majeure vient d’être franchie dans le chantier de l’installation du cyclotron en Guadeloupe. Cet outil de haute technologie médicale a enfin été réceptionné dans les locaux du centre d’imagerie où il sera exploité.
Par Thierry Fundéré
Par Thierry Fundéré
Image
cyclotron
légende image principale
C'est désormais une réalité : la Guadeloupe a son cyclotron

Depuis vendredi dernier 5 mai 2017, on peut affirmer que la Guadeloupe a son cyclotron. Réceptionné sur le chantier du centre d’imagerie médicale de la Guadeloupe, il est maintenant entré dans sa phase d’assemblage. Deuxième étape, à venir : l'installation de la caméra TEP, le TEPScan.

Grâce aux traceurs produits par le cyclotron, le TEPScan permettra notre département d'entrer dans l'ère d'une imagerie médicale permettant la détection, au plus tôt, des cancers et d'un certain nombre de pathologies majeures ainsi que le suivi de leurs traitements. A l'origine de ce projet d’importance pour la santé des guadeloupéens et guadeloupéennes, une pétition citoyenne : plus de 25.000 signataires en étape finale.

Ne pas oublier ce que l’on doit à l’ancien président Lurel

Il faut rappeler de même l’engagement de l’ancien président de région Victorin Lurel dans la réalisation de ce projet et notamment le bras de fer que l’élu guadeloupéen avait engagé avec le président de la République François Hollande, lors de son discours prononcé la veille de l’inauguration du Mémorial Acte, au palais des sports du Gosier.

L’exécutif régional de l’époque avait réaffirmé sa détermination à financer la construction d’un cyclotron en Guadeloupe, alors que quelques heures auparavant, en Martinique, lors d’une allocution à Madiana, le chef de l’Etat indiquait que c’est l’île sœur qui en serait dotée, avec le concours financier de l’Etat. Après quoi, l’ancienne majorité régionale vota les premiers crédits qui permirent le lancement du chantier sous la houlette de la SEM Patrimoniale.

L’équipe Chalus mène avec méthode le chantier à son terme

Arrivé aux affaires en décembre 2015, l’actuel président de région Ary Chalus et sa majorité poursuivirent le travail engagé, en votant successivement dans les différents budgets de la collectivité, les dotations nécessaires à la concrétisation de ce projet d’équipement médical de pointe. Preuve s’il en était besoin, d’une belle réussite collective guadeloupéenne, aussi bien citoyenne que politique. 

Rubrique
Autres articles recommandés
Social
-   
Martinique
Le cyclotron comme moteur de coopération régionale
Le comité de pilotage du futur cyclotron de la Martinique s’est réuni jeudi (4 mai 2017). Des représentants de l’OECS, d’Antigua e...
Réactions
Compte Twitter auteur
@ThierryFundere

À lire également