URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/politique/le-plan-pauvrete-introduit-en-guadeloupe RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Le "plan pauvreté" introduit en Guadeloupe

Annick Girardin, ministre des Outre-Mer s’est arrêtée ce lundi au lycée de Baimbridge où le « plan pauvreté » a été lancé. Explications.
Par Laura Latchan
Par Laura Latchan
Image
Le "plan pauvreté" introduit en Guadeloupe. CréditPhoto/LauraL
légende image principale
Le "plan pauvreté" introduit en Guadeloupe. CréditPhoto/LauraL

L’objectif de ce « plan pauvreté » : «s’attaquer aux inégalités de la Guadeloupe » selon la ministre des Outre-Mer, Annick Girardin. On parle d’éducation, de personnes âgées isolées, d’accès à l’emploi, des jeunes qui quittent le milieu scolaire ou du problème de l’illettrisme.

Annick Girardin qui a remis l'accent sur sa "trajectoire 5.0" avec le 0 carbone ; 0 déchet ; 0 polluant ; 0 vulnérabilité ; 0 exclusion pour les territoires d'Outre-Mer. Les défis sont nombreux selon elle :

  • 30% de la population serait en dessous du seuil de pauvreté (contre 14% au niveau national) ;

  • Un taux d’allocataires du RSA 4 fois supérieur à la moyenne nationale. 

  • Plus de 22% des guadeloupéens sont au chômage, plus de 53% chez les jeunes avec 19% qui ne sont ni en emploi, ni en études ni en formation (NEET) !

  • 33% des jeunes sont en difficulté de lecture (9,7 % Hexagone).

  • 39,5 % de familles monoparentales (25 % Hexagone).

  • Et 31% de personnes âgées dans la population d’ici 2030 (29% Hexagone).

Parmi les acteurs des prestations et actions sociales sur le territoire qui ont participé à ce lancement officiel: la sécurité sociale, la CAF, les acteurs de l’insertion, le rectorat, Pôle Emploi ou encore l’ARS ainsi que de nombreux politiques du paysage guadeloupéen. 

Mathias Scaller, coordinateur du dispositif régional d’accompagnement des structures d’insertion en Guadeloupe revient sur les enjeux d’être présent à ce rendez-vous officiel pour le milieu de l’insertion. Notez que 30 à 40% des jeunes de moins de trente ans font appel à des structures d’insertion, un chiffre bien plus important qu’au niveau national. Il est interrogé par Laura Latchan.

Vincent Raymond, secrétaire général de la délégation interministérielle à la prévention et à la lutte contre la pauvreté revient sur les différentes problématiques liées à notre territoire en termes de pauvreté, notamment celles des jeunes et des personnes âgées isolées. Il est interrogé par Laura Latchan.

 

Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire
------------------------

À lire également