URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/politique/le-rubicon-sera-t-il-franchi-par-jean-philippe-nilor-apres-le-nouveau-niet-dalfred RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Le Rubicon sera-t-il franchi par Jean-Philippe Nilor après le nouveau niet d'Alfred Marie-Jeanne ?

Le Mouvement Indépendantiste Martiniquais (MIM) et quatre autres organisations ont signé mardi un protocole d'accord en vue du scrutin de décembre 2015 relatif à la Collectivité territoriale de Martinique et à l'élection de ses membres. Ce document intitulé "pour un large mouvement unitaire et populaire" n'a été rendu public que vendredi. Quelques dizaines d'heures plus tard, vendredi soir lors d'une réunion mensuelle du MIM au Saint-Esprit (Martinique), l'initiative de Jean-Philippe Nilor visant à faire accueillir son ami Bruno Nestor Azérot dans ce large mouvement d'union a provoqué un coup de sang du leader historique du MIM Alfred Marie-Jeanne.
Par Jean-Philippe LUDON, @jpludonrci
Par Jean-Philippe LUDON, @jpludonrci
Image
Jusqu'où ira-t-il ? A onze mois de l'élection des membres de la future Collectivité Territoriale de Martinique, la question reste d'actualité, tant les relations entre Alfred Marie-Jeanne et son turbulent fils spirituel Jean-Philippe Nilor sont parsemées d'épines entre admonestations publiques et appels à la raison de l'aîné en direction du plus jeune.
Jean-Philippe Nilor semble cependant n'en avoir cure. En homme libre, il s'est contenté jusqu'ici de participer au réunion du groupe dit du "G20" (cet aéropage d'élus et de mouvements divers gauche désireux de proposer une troisième voie aux électeurs en décembre prochain) déroutant plus d'un et d'abord dans son propre camp.
Lors de la réunion mensuelle du MIM vendredi soir au Saint-Esprit, il a pris la parole devant les militants juste avant son mentor (mais l'est-il encore ?).
Chemise bleue claire et jean's bleu marine, le député Nilor s'est d'abord employé à rassurer ceux qui lisaient de la tristesse dans ses yeux. C'est plutôt de la sagesse qui l'habite, dira-t-il en substance. Certes, il a entendu une poignée de gens qui ne comprenne pas et le considère comme un traître. Sa pa ka affecté mwen encô ! (cela ne m'affecte plus !) dira-t-il.
Mais il était venu délivrer un message, celui de l'unité. "Il faut que cette unité soit encore plus large pour assurer les conditions de la victoire. Jodi-a, man ka anonsé zot ke missié Nestor Azérot épi sé moun la ki épi-y la, man rivé convink yo de vini mininn an komba avec Alfred Marie-Jeanne comme tête de liste". (Je vous annonce aujourd'hui que je suis parvenu à convaincre Monsieur Azérot et ses partisans d'aller ensemble à la bataille avec Alfred Marie-Jeanne comme tête de liste"). Une annonce reçue dans un tonnerre d'applaudissements.
Alfred Marie-Jeanne comme tête de liste ? On avait cru comprendre jusqu'alors que c'est cette perspective même que rejettaient Bruno Nestor Azérot et les membres du G.20.


Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également