URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/politique/mouvement-dhumeur-avorte-la-region-guadeloupe RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Mouvement d’humeur avorté à la Région-Guadeloupe

Aucune mobilisation finalement à la Région-Guadeloupe ce mardi 9 mai. Un mot d’ordre de rassemblement avait pourtant circulé en ce sens émanant d’une poignée d’agents pour dénoncer la réorganisation en cours des services et s’inquiéter des mouvements de personnels qui en découleront. Mais force est de constater qu’il n’en a rien été. Le président du conseil régional Ary Chalus lui entend garder le cap, et poursuivre cette réorganisation interne, dans la concertation.
Par Thierry Fundéré
Par Thierry Fundéré
Image
région guadeloupe
légende image principale
L'Hôtel de région, à Basse-Terre

Dans une note au personnel, le président de région, précise les contours de cette réorganisation de ses services administratifs et techniques. Il était important précise-t-il, que la collectivité régionale restructure son administration pour répondre avec plus d’efficacité et de réactivité aux grandes attentes de nos concitoyens.

A l’issu d’une première série d’auditions, par arrêtés en date du 13 et du 25 avril derniers, il a été décidé des premières nominations de directeurs, directeurs adjoints, chefs de service administratif et financier, chefs de service et chargé(e)s de mission. Ces premières nominations résultent, explique-t-il,  d’une volonté de donner aux agents de la collectivité des fonctions qui correspondent au mieux à leur profil et à leurs compétences, mais aussi de la volonté de redynamiser l’action régionale par l’arrivée de collaborateurs sur de nouvelles fonctions.

Et Ary Chalus d’ajouter dans ce même document interne, que cette restructuration était attendue, saluée par les organisations syndicales et qu’elle offre surtout de nouvelles opportunités pour la carrière des fonctionnaires régionaux dans un cadre administratif rénové, plus moderne et qui traduit mieux les grands enjeux de la politique régionale. Pour le reste, le président de région reconnait que cette réorganisation fait naître des inquiétudes ; que certaines demandes d’affectations ne pourront être suivies. Il fait savoir qu’il réunira prochainement l’ensemble du personnel afin de lui présenter un état des lieux de la nouvelle architecture de l’administration de la collectivité et les fonctionnaires régionaux nommés aux différents postes d’encadrement, qui avec le concours de tous les agents, devront mettre en place les politiques d’une région stratège, agile, performante et équitable, comme il s’y est engagé auprès des Guadeloupéens.

En attendant, un ajustement définitif de l’organigramme de la région est annoncé lors du comité technique paritaire prévu le 24 de ce mois, de même qu’une finalisation du processus de nomination des cadres. Certaines pratiques ne sont plus acceptables du point de vue de l’exécutif régional, comme les délais de traitement de certains services, notamment dans les secteurs de l’aide à l’amélioration de l’habitat, en moyenne 5 mois ; mais aussi l’aide aux étudiants et notamment le paiement des bourses régionales, sans parler des délais de traitement des factures des entreprises, 57 jours en moyennes. De quoi justifier, pour le président de région,  ce vaste chantier de réorganisation.

Rubrique
Autres articles recommandés
Social
-   
Guadeloupe
Région Guadeloupe : poussée de fièvre d’une petite partie du personnel
La réorganisation à l’œuvre depuis un mois maintenant au sein des services de la collectivité régionale, avec son lot de supposée...
Réactions

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également