URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/politique/senatoriales-2017-des-remous-au-sein-du-ppm RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

SENATORIALES 2017 : des remous au sein du PPM !

Alors que l'alliance EPMN a validé en début de semaine le duo Conconne / Antiste pour les deux candidats en vue des élections sénatoriales du 24 septembre, au sein du PPMn, le résultat du vote du 28 juillet dernier est remis en cause par le 1er adjoint au maire de Fort de France.
Par Florin Hossu et Sullyvan Daphné
Par Florin Hossu et Sullyvan Daphné
Image
Le point sur les candidats des élections sénatoriales 
légende image principale
La date limite des candidatures est fixée au 8 septembre 2017.

La désignation de Catherine Conconne comme candidate pour les élections sénatoriales du 24 septembre 2017 fait grincer des dents au sein du Parti Progressite Martiniquais. Le 1er adjoint au maire de Fort-de-France, Yvon Paquit ne mâche pas ses mots. Dans un courrier qu'il a adressé aux instances de son parti, il introduit même une requête pour demander l'annulation du vote du 28 juillet, qui avait débouché sur l'investiture de Catherine Conconne.

Yvon Paquit fonde sa demande sur certaines irrégularités intervenues selon lui notamment au sein de la commission d'investiture, présidée par Serge Larcher.

Pour lui, le sénateur sortant "est sorti de son rôle... Il a volontairement cherché à influencer le comité en déformant mes déclarations présentées lors de mon audition par la commission". Il demande donc l'annulation du vote et la réfutation du président de la commission d'investiture. Il a déjà été entendu par le président d'honneur du parti, Rodolphe Désiré et devrait être également reçu par les autres ténors du PPM. 

De son côté, joint par la rédaction d'RCI, Serge Larcher n'a pas souhaité s'exprimer pour "ne pas alimenter la polémique". Néanmoins, le sénateur sortant se dit « serein et certain de se probité et de son honnêteté ». Et il précise enfin qu’il s’agit bien d’une « décision collégiale ». 

Catherine Conconne et Maurice Antiste constituent le "ticket" de l'alliance Ensemble Pour une Martinique Nouvelle pour ce scrutin. 

Et a droite ? 

Du côté de la droite, le maire de Case-Pilote Ralph Monplaisir ne sera pas candidat aux élections sénatoriales le 24 septembre prochain.

Il estime ne pas pouvoir terminer les chantiers entamés dans sa commune, mais aussi au SMEM (Syndicat Mixte d'Électricité de la Martinique) dont il est le président, s'il devenait sénateur. C'est surtout pour ces raisons qu'il a fait le choix de ne pas se présenter. La semaine prochaine, il devrait annoncer le nom des deux candidats (vraisemblablement du groupe Ba Peyi a an chans) qu'il va soutenir. 

Edith Velayoudon elle, pourrait recevoir l'investiture des Républicains. Son nom circule et dispose déjà du soutien de Yan Monplaisir.

Notez enfin que l'alliance du GRAND SAMBLE POU BA PEIY A AN CHANS ne devrait pas investir de candidats. Reste donc désormais à connaître la position des patriotes du MIM pour ce scrutin prévu le 24 septembre prochain.

Tags (Étiquettes)
Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également