URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/politique/senatoriales-les-gagnants-les-perdants-0 RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Sénatoriales : les gagnants, les perdants

Ces sénatoriales ont été riches d’enseignements à plus d’un titre et elles ont révélé surtout, pour ne pas dire confirmer, l’influence très limitée de la majorité régionale et plus largement des relais locaux de la République en Marche, sur les enjeux politiques locaux. L'analyse de Thierry Fundéré.
Par Thierry Fundéré
Par Thierry Fundéré
Image
Un visage remanié au Sénat
légende image principale
Un visage remanié au Sénat

Ces sénatoriales ont été riches d’enseignements à plus d’un titre et elles ont révélé surtout, pour ne pas dire confirmer, l’influence très limitée de la majorité régionale et plus largement des relais locaux de la République en Marche, sur les enjeux politiques locaux.

C’était déjà le cas lors des dernières législatives, où faute de leadership, GUSR et la représentation ici de la majorité présidentielle, n’avaient pu revendiquer qu’un siège de député sur 4, ça l’est encore plus avec ces sénatoriales, qui sonnent comme un deuxième camouflet pour le président Chalus et le parti de Guy Losbar. Un revers que la victoire de Dominique Théophile ne suffira pas à nuancer.

Victorin Lurel revient sur le devant de la scène
Victorin Lurel revient sur le devant de la scène

 

En raflant deux des trois sièges de sénateurs à pourvoir et en obtenant près de 40% des suffrages des grands électeurs guadeloupéens hier, Victorin Lurel  a réalisé le coup parfait, en emmenant dans ses valises au Palais du Luxembourg Victoire Jasmin, et en ratissant très large y compris dans le camps de ses principaux adversaires. 

 

Dominique Théophile représentera le GUSR au Sénat
Dominique Théophile représentera le GUSR au Sénat

 

Nombre de déçus ont trouvé là l’opportunité d’adresser un message on ne peut plus clair à Guadeloupe Unie et au président de Région. Un message qui sans nul doute aura quelques résonances au sein de la majorité régionale. Cette élection s’est donc jouée entre deux parties, la Fédération socialiste et GUSR. Exit la droite, en dépit du score honorable réalisé par Luc Adémar, dont la liste pointe en troisième position, mais largement distancée. Les autres listes n’ont fait que de la figuration dans un scrutin qui a relancé les logiques d’appareils. 

 

Victoire Jasmin, une femme au sénat
Victoire Jasmin, une femme au sénat

 

On notera enfin, hasard du calendrier, que la polémique née de l’arrêté très critiquée de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle en Guadeloupe, suite au passage de l’ouragan Maria, a de toute évidence achevé de convaincre les sceptiques quant au poids réel des relais locaux de la majorité présidentielle, sur les décisions gouvernementales impactant notre département.

Rubrique
Compte Twitter auteur
@boisergent

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également