URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/presidentielle/le-csa-est-impuissant-face-la-divulgation-des-resultats-de-loutre-mer RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Le CSA est impuissant face à la divulgation des résultats de l'Outre-mer

Les résultats Outre-mer du second tour de l'élection présidentielle 2017 seront-ils révélés avant l'heure légale de publication ? Tout laisse à penser que oui. Et le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel ne peut pas y faire grand chose.
Par Karl Lorand et Eric Dupuis
Par Karl Lorand et Eric Dupuis
Image
Emmanuel Macron Marine Le Pen présidentielle 2017
légende image principale
Lorsque l'un de ces deux visages apparaîtra sur les écrans de télévision à dimanche à 14 heures, les résultats locaux du scrutin seront sans doute déjà connus.

Dimanche 23 avril 2017, les téléphones des Antillais sont saturés par un seul et même message. Les résultats du premier tour de la présidentielle dans les territoires d'Outre-mer qui ont voté le samedi se partagent sur les messageries instantanées et les réseaux sociaux. Ce sont des sites internet étrangers, notamment belges qui ont rendu public les résultats du scrutin.

Un camouflet pour le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA) qui a pour mission de réguler la diffusion des résultats des scrutins électoraux sur tout le territoire national.

"Si les médias belges ont pu avoir accès à des résultats c'est dû à une fuite. Ils n'auraient pas du fuiter avant 20 heures. La responsabilité revient aux médias belges de les avoir diffusés", explique Sylvie-Pierre Brossolette, membre du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel.

Responsables mais pas coupables

Ils sont certes responsables mais pas coupables. En atteste les multiples plaintes du CSA contre la diffusion anticipée de résultats classées sans suite par la justice. "La plainte au parquet a été classée. La commission des sondages va de nouveau déposer une plainte cette année pour déterminer jusqu'à quel point notre loi française a une application au delà de nos propres frontières", précise Sylvie-Pierre Brossolette.

Si les médias étrangers ne sont pas soumis à la loi française, reste le problème de la propagation via des internautes, eux bien français. Mais à l'heure où la demande de transparence est universelle, la question ne sera pas tranché avant le 7 mai, 20 heures, et la proclamation officielle des résultats de l'élection présidentielle.

Rubrique
Autres articles recommandés
Présidentielle
-   
Martinique
Fuite des résultats : la loi est-elle encore adaptée ?
Comme depuis le scrutin de 2012, les électeurs martiniquais ont voté le samedi et n’ont connu les résultats que le dimanche à 14 h...
Réactions

À lire également