URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/presidentielle/les-deboires-des-votants-par-procuration RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Les déboires des votants par procuration

Plusieurs électeurs martiniquais ont eu la mauvaise surprise de ne pas pouvoir accomplir le devoir citoyen que des proches leur avait confié par le biais de procuration. Ils pourront cependant voter samedi (6 mai 2017) lors du second tour de la présidentielle.
Par Pascal Michaux (édition Karl Lorand)
Par Pascal Michaux (édition Karl Lorand)
Image
vote par procuration
légende image principale
Le vote par procuration demande une certaine anticipation. ©D.R.

Même les organisations les mieux rodées connaissent des couacs. Certains porteurs de procuration n'ont pas pu voter lors du premier tour de la présidentielle en Martinique.

"Je suis en colère. On demande à la jeunesse de se mobiliser et de s'engager. Et quand ils font les démarches pour cela, ils essayent de s'y prendre comme ils veulent sachant qu'ils ont des examens à passer. Le 12 avril ma fille qui étudie en Métropole a fait la démarche pour me donner sa procuration. Et là on m'a dit que la procuration n'était pas arrivée", s'énerve Nadia Séraline Dib.

Mais il faut que la demande ait le temps d'être acheminée. Surtout lorsque l'on sait qu'un courrier posté en France hexagonale met en moyenne un peu plus de cinq jours pour arriver chez nous.

Alors la faute à la poste ? Une excuse bien insuffisante pour ces électeurs en colère. D'autant qu'il n'y a rien à faire pour y remédier.

Cette procédure contraint ceux qui ont mal anticipé la situation à une abstention forcée.

"J'ai un fils qui est très citoyen. Il aura bientôt 23 ans, il est très très intéressé par la politique. Il tenait absolument à voter. Donc le 12 avril, il est allé faire sa procuration au commissariat de Pantin. Je me suis rendu au bureau de vote de Schoelcher puisque nous inscrits tous les deux à l'école de Plateau-Fofo. J'ai récupéré le récépissé de la procuration mais ça n'a aucune valeur, donc je n'ai pas pu voter", déplore Maryse Zozor Déris, une autre mère de famille qui a rencontré le même souci.

Mais qu'elle soit rassurée, le vote de son fils par procuration sera possible pour le second tour, le 6 mai 2017.

L'anticipation est donc de mise pour mener à bien cette procédure et participer au scrutin. Vous pouvez dès aujourd'hui faire vos demandes de procurations maintenant pour les législatives des 10 et 17 juin prochain. Pour le second tour de la présidentiel ce 6 mai, il est de toute façon déjà trop tard.

Rubrique

À lire également