URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/risques-naturels/saison-cyclonique-services-de-letat-et-collectivites-se-preparent RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Saison cyclonique : services de l’État et collectivités se préparent

A l’approche de la saison cyclonique, le préfet a réuni ce mardi les services de l’État et les collectivités afin de faire le bilan de l’année 2016 et de préparer la saison 2017. Un exercice de préparation est annoncé pour la 1ère quinzaine du mois de juin.
Par Rédaction RCI
Par Rédaction RCI
Image
cyclone oeil
légende image principale
Se préparer à faire face à toutes menaces cycloniques

Cette grande rencontre s'est déroulée durant toute cette matinée du mardi 23 mai 2017, à la salle Schoelcher, en préfecture à Basse-Terre, sous la présidence d'Alexis Bevillard, le directeur de cabinet du préfet, en présence des services de l’État, des collectivités et partenaires institutionnels.

Lors de cette séance de travail, Météo France a dressé un bilan des phénomènes météorologiques 2016 et à  présenter les prévisions de l’activité cyclonique 2017. Le service interministériel de défense et de protection civile (SIDPC) a rappelé pour sa part le dispositif d’organisation de la réponse de sécurité civile (plan ORSEC) ainsi que les consignes individuelles et collectives à tenir en fonction de l’ampleur du phénomène. 

Si l’on en croit les experts, cette saison cyclonique devrait être moins intense que la normale. Mais c’est à voir.  Malgré un phénomène déjà nommé avec Arlène (une tempête sub-tropicale en avril), les spécialistes tablent sur 11 phénomènes nommés, 4 ouragans et 2 ouragans majeurs. La  prudence reste cependant de mise, car cette prévision d’activité globale ne donne aucune indication sur les régions que les ouragans toucheront précisément.

Zélie, un exercice de préparation à l’ouverture de la saison cyclonique

L’exercice cyclonique Zélie se déroulera le 15 juin prochain mobilisant les services de l’État, les partenaires institutionnels et les collectivités. Il est prévu pour l’occasion de déporter le centre opérationnel départemental à Pointe-à-Pitre, de tester et de valider les procédures de diffusion de l’alerte ainsi que de travailler sur l’échange d’informations (ascendantes et descendantes) entre le COD et les collectivités.

Il s’agit surtout pour les autorités de maintenir le niveau de vigilance de la population face à ce risque naturel sachant que la saison cyclonique 2016 a été plus active que la moyenne avec 16 phénomènes dont 15 nommés, 7 ouragans et 3 ouragans majeurs : Gaston, Matthew et Nicole. Le mois d’octobre 2016 a été dévastateur puisque l’ouragan Matthew a occasionné entre 500 et 1 000 décès en Haïti, 40 aux USA, 4 en République dominicaine et 1 aux Grenadines. Pour mémoire, le 13 octobre dernier, Nicole a frappé les Bermudes avec des rafales de vent entre 190 et 210 km/h et une importante montée des eaux qui n’ont heureusement fait aucune victime.

La Guadeloupe, en 2016, n’a pas connu d’événement marquant, au sens météorologique,  mais un nombre de mise en vigilance plus important : 22 au total contre 12 en 2015. 18 ont été de niveau jaune et 4 de niveau orange pour 40 jours passés en vigilance. Il y a eu 17 épisodes de fortes pluies et orages, 4 épisodes de mer dangereuse à la côte et 1 épisode cyclonique multi-paramètres (vent, fortes pluies/orages et mer dangereuse) avec le passage de Matthew au sud de l’arc antillais.

Rubrique
Compte Twitter auteur
@ThierryFundere

À lire également