Deuxième cas de fièvre jaune en Guyane en un an

Une personne non vaccinée a contracté la fièvre jaune en Guyane. Une infection confirmée par l'Institut Pasteur. Le patient est actuellement dans un état grave.
Par Arnaud Béhary (édition : Karl Lorand)
Par Arnaud Béhary (édition : Karl Lorand)
Image
fièvre jaune
légende image principale
C'est le deuxième cas de fièvre jaune en un an sur le territoire guyanais.

C’est le deuxième cas moins d’un an après celui diagnostiqué en août 2017. Selon les premières observations, il s’agit d’une contamination localisée autour de la rivière Comté dans la commune de Roura. 

L’Agence régionale de santé et la Collectivité territoriale de Guyane et leurs partenaires locaux ont mis en place toutes les mesures nécessaires pour prévenir l’apparition de nouveaux cas. La Direction de la démoustication a déjà commencé ses opérations sur les lieux fréquentés par le malade ;

Ce nouveau cas confirme que la fièvre jaune est bien présente sur l’ensemble de la Guyane, particulièrement en forêt y compris celles du littoral. Une présence qui justifie l’obligation vaccinale sur l’ensemble du territoire.

L’ARS rappelle que le vaccin est sûr et très efficace. Une seule dose suffit généralement à conférer une immunité durable et une protection à vie contre la maladie. Les services de santé rappellent également les réflexes essentiels pour éviter la prolifération des larves de moustiques et éviter de se faire piquer

La fièvre jaune est une maladie virale aiguë qui se transmet par la piqûre d’un moustique infecté, et peut donner lieu à des formes graves et potentiellement mortelles. Les deux derniers cas mortels datent de 1998 et d’août 2017

Tags (Étiquettes)
Rubrique

À lire également