URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/sante/stephane-benfield-remporte-la-3eme-edition-de-la-panerai-transat-classique-2015-fort-de RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Stephane Benfield remporte la 3ème édition de la Panerai Transat Classique 2015 à Fort-de-France (Martinique)

Stephane Benfield a remporté mardi dans la baie de Fort-de-France la 3ème édition de la Panerai Transat Classique en 13 jours 2 heures et 30 minutes. "Une traversée magnifique", a-t-il déclaré à son arrivée. Il avait quitté Lanzarote aux Canaries le 7 janvier dernier avec 10 autres concurrents attendus dans les tous prochains jours en Martinique.
Par Jean-Philippe LUDON, @jpludonrci
Par Jean-Philippe LUDON, @jpludonrci
Image

Altaïr, la goélette aurique et ses 17 membres d'équipages menés par son propriétaire Stephane Benfield, a franchi mardi la ligne d'arrivée de la Panerai Transat Classique 2015, dans le baie de Fort-de-France. Parti de Lanzarote aux Canaries, le 7 janvier dernier, au sein d'une flotille de dix vieux gréements authentiques, l'équipage de Stephen Benfield a bouclé les 3000 milles de cette transat en 13 jours 2 heures et 30 minutes.
Comme le stipule le règlement de cette course en équipage, Altaïr ("l'Aigle en vol en arabe") a dû faire le tour de l'île de la Martinique en passant à hauteur du Diamant entre le célèbre rocher du même nom et la côte, avant de franchir la ligne d'arrivée sous un chaud soleil tropical.

"C'était une traversée magnifique avec beaucoup de vent", a déclaré Stephane Benfield à son arrivée à Fort-de-France. On a bien fait marcher le bateau et chacun de nous y a mis du sien, a-t-il ajouté tout en se félicitant des bonnes conditions de navigation.
"Elles ne peuvent pas être mieux. Ce fut un superbe travail et c'était magnifique, magnifique !" a-t-il conclu.
Devenu une course de légende, après Agadir-St Barth en 2008 et Cascais-Barbade en 2012, les organisateurs de la Panerai Transat Classique 2015 ont choisi la baie de Fort-de-Fance, rentrée dans le club très fermé des plus belles baies du monde pour accueillir leur 3ème édition.

Construit en 1931 par l'architecte William Fife III et d'une longueur de 40,78 mètres, Altaïr qui tient son nom de la plus brillante des étoiles de la constellation de l'Aigle a ainsi justifié sa réputation avec ses voiles déployées aux vents pour le plus grand bonheur des passionnés et des connaisseurs venus en nombre l'acceuillir au débarcadère de la Pointe Simon. Attendue dans la matinée dans la baie de Fort-de-France, c'est finalement à 13 heures 23 minutes et 53 secondes locales (admirez la précision !), faute d'un vent assez soutenue après la vigueur des alizés du grand large que Stephane Benfield et son équipage ont brillament remporté leur première victoire en Martinique.
Neuf autres bateaux sont attendus à Fort-de-France dans les jours qui viennent. Amazon devrait être le prochain, vraisemblablement mercredi dans la soirée.
Pierre Gilles avec @jpludonrci




Rubrique

À lire également