URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/social/chomage-mauvais-indicateurs-pour-la-guadeloupe RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Chômage : mauvais indicateurs pour la Guadeloupe

Pôle Emploi vient de publier, une donnée pas franchement positive pour la Guadeloupe : celui de la durée d’inscription des demandeurs d’emploi mesuré par l’indicateur conjoncturel de durée du chômage. Si la moyenne nationale est de 378 jours,  cet indicateur pour notre archipel culmine à plus de 500 jours, nettement au-dessus des autres départements et territoires d’outre-mer.
Par Thierry Fundéré
Par Thierry Fundéré
Image
Pole Emploi : nouveaux résultats pour la Guadeloupe
légende image principale
Pole Emploi : nouveaux résultats pour la Guadeloupe

Si la durée moyenne d’inscription à Pôle Emploi s’élevait à 378 jours au plan national, au titre du 2ème trimestre 2017, ce chiffre est autrement supérieur dans notre département.

La déclinaison régionale de cet indicateur montre en effet une valeur de 504 jours  comme durée d’inscription moyenne des demandeurs d’emplois dans notre archipel. C’est plus que la Martinique, 446 jours, la Réunion 442 jours et la Guyane 285 jours… L’indicateur conjoncturel de durée de chômage (ICDC) est un indicateur conjoncturel proposé par Pôle emploi dans le but de synthétiser l’incidence de la conjoncture économique sur l’état du marché du travail, et les opportunités qu’il offre pour trouver un emploi.
Il consiste à évaluer la durée moyenne de chômage d’une cohorte fictive de demandeurs d’emplois qui connaîtraient durant toute leur période de chômage les mêmes conditions sur le marché du travail que celles du trimestre considéré. A l’échelle de l’ensemble des régions, presque toutes les catégories de population sont concernées par le léger allongement de la durée moyenne de chômage enregistré au 2e trimestre 2017 qui se traduit, pour l’ensemble des demandeurs d’emploi, par 4 jours de chômage supplémentaires.

Les femmes sont un peu moins pénalisées avec 4 jours supplémentaires de chômage contre 7 jours pour les hommes. Les demandeurs d’emploi âgés de moins de 25 ans sont les seuls à bénéficier d’une légère réduction de 2 jours de leur durée moyenne de chômage sur le trimestre. Les employés sont légèrement moins touchés que les autres qualifications avec 3 jours supplémentaires de chômage en moyenne par rapport au trimestre précédent.

Les demandeurs d’emploi inscrits à la suite d’une fin de mission d’intérim bénéficient d’un raccourcissement de 9 jours de leur durée moyenne de chômage sur le trimestre de même que les demandeurs d’emploi ayant démissionné (-4 jours) et ceux inscrits après une fin de CDD (-1 jour).

Tags (Étiquettes)
Rubrique

À lire également