URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/social/conflit-entre-taxis-et-transporteurs-letat-dit-sans-moi RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Conflit entre taxis et transporteurs : l’Etat dit « sans moi » !

L’Etat ne servira plus de médiateur dans le conflit qui oppose les taxis à d’autres transporteurs de passagers au niveau du Port. Telle est sa réponse alors que l’une des parties, en l’occurrence les taxis, a directement mis en cause le sous-préfet, l’accusant d’avoir fourni de « faux » documents. Le sous préfet a par ailleurs porté plainte pour diffamation.
Par Cécile Rémusat
Par Cécile Rémusat
Image
Les taxis mobilisés ce jeudi (Photo d'Alexandre Giraud)
légende image principale
Les taxis mobilisés ce jeudi (Photo d'Alexandre Giraud)

Loïc Grosse, directeur de cabinet du préfet, a annoncé en direct sur RCI, dans le journal de 13 heures, que « des propos graves ont été tenus à l’encontre du sous préfet qui a porté plainte ce matin pour diffamation».

« Force est de constater que le représentant des taxis ne veut plus de l’Etat comme médiateur, dont acte. » a expliqué Loïc grosse : « ctte décision conduit l’Etat à se retirer de la médiation » car « on ne s’impose pas médiateur, il faut que toutes les parties soient d’accord.»

La préfecture a par ailleurs condamné les blocages effectués dans la matinée par 4 convois de taxis mobilisés : « le blocage des routes est intolérable » a dit Loïc Grosse, ajoutant que la préfecture avait levé les barrages dès 8 heures ce jeudi matin. « A chaque fois que cela se produira le préfet agira pour mettre fin à cette atteinte aux libertés », a encore indiqué le directeur de cabinet du préfet.

La mobilisation continue

De leur côté, les chauffeurs de taxis ont quitté Bergevin en tout début d’après-midi pour manifester leur mécontentement à l'aéroport. (Vidéo Alexandre Giraud)

 

 

Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également