URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/social/contrats-aides-la-mobilisation-ne-devrait-pas-faiblir-ce-vendredi RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Contrats aidés : la mobilisation ne devrait pas faiblir ce vendredi

La mobilisation contre la suppression des contrats aidés, ne devrait pas faiblir ce vendredi (22 septembre 2017). Les organisations syndicales qui sont reparties bredouilles de leur réunion avec le Préfet ce jour. Elles se sont données rendez-vous, ce vendredi à 9 heures à la maison des syndicats.
Par Sullyvan Daphné
Par Sullyvan Daphné
Image
Contrats aidés : la mobilisation ne devrait pas faiblir ce vendredi
légende image principale
Opération molokoy, ce jeudi. ©RCI

Suite à l'opération molokoy de grande envergure qui s'est tenue, ce jeudi matin, une réunion de travail entre l'unité syndicale UNSA, SNES FSU, CGTM, FO s'est tenue avec le Préfet. Finalement l'unité syndicale est repartie bredouille. Il n'y a eu aucune avancée significative par rapport à la rencontre de ce mercredi avec la rectrice selon les syndicats.

En tout cas ils étaient près de 1 500 personnes pour cette mobilisation d'après les syndicats et les policiers. Une mobilisation qui n'a donc pas fait fléchir l'Etat. Seulement 880 emplois aidés seraient disponibles pour l'éducation nationale. Toutes les autres demandes ont été mises de côté. Les employés et enseignants présents ont eu le sentiment d'être infantilisés par le Préfet Franck Robine qui a redonné le positionnement de l'état sur cette question.

La dizaine de maires présents appellent aussi à un mouvement solidaire. Pour l'heure les syndicats appellent à une mobilisation de la population, une mobilisation qui ne devrait pas faiblir.

En effet, les organisations syndicale maintiennent la pression et se sont données rendez-vous, ce vendredi à 9 heures à la maison des syndicats. Elles ont d'ores et déjà annoncé que les établissements scolaires seront bloqués demain.

Entre temps, les maires qui n'ont toujours aucune réponse sur leur stock de contrats, vont tenir une conférence de presse ce vendredi. C'est une vaste mobilisation qui se prépare. Notez que trois mairies seront d'ailleurs fermées dès ce vendredi à savoir, Fort-de-France, le Lamentin et Rivière-Pilote.

Rubrique

À lire également