URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/social/nouvelle-baisse-du-prix-de-lessence-en-martinique-dimanche-zero-heure RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Nouvelle baisse du prix de l'essence en Martinique dimanche à zéro heure

Les automobilistes martiniquais ont de quoi avoir le souire avec une nouvelle baisse des prix du carburant à zéro heure dans la nuit de samedi à dimanche. Après une baisse de 8 centimes en janvier, le super sans plomb leur coûtera cinq centimes de moins au mois de février à 1,31€ le litre. Cette nouvelle baisse intervient dans un contexte marqué par une baisse du cours des matières premières des produits pétroliers.
Par Jean-Philippe LUDON, @jpludonrci
Par Jean-Philippe LUDON, @jpludonrci
Image
Après une baisse de 8 centimes sur le litre de super sans plomb et de 4 centimes sur le gazole au mois de janvier, les prix des carburants routiers en Martinique enregistrent une nouvelle baisse dès ce dimanche 1er févrierà zéro heure. Le gazole routier est également concerné par ce mouvement à la baisse constaté depuis octobre dernier et enregistre une diminution de 7 centimes.
En résumé, votre pompe à essence affichera 1,31€/le litre de super sans plomb contre 1,36€/le litre au mois de janvier et pour le gazole, vous verrez afficher 1,09€/le litre au lieu de 1,16€/le litre.

Depuis octobre 2014, votre facture de carburant aura diminué de 24 centimes par litre pour le sans plomb et de 15 centimes pour le gazole. Une bonne nouvelle que ne manqueront pas de savourer les automobilistes qui prendront dimanche la route des plages alors que la météo annonce un temps bien ensoleillé pour ce 1er jour de février.

Jusqu'à quand la baisse des cours du pétrole brut sera également synonyme de baisse des prix à la pompe ? Au sein des associations de consommateurs, la CLCV a regretté fin décembre 2014 que le rythme de la baisse de l'essence à la pompe ne soit pas plus rapide. Rappelons qu'aux Antilles avec la Sara, les prix de carburants sont l'objet d'un décret qui fixe les règles en la matière. Des règles qui tiennent compte entre autres de l'évolution des coûts salariaux et de la priorité donnée au maintien de l'emploi dans les stations-services, comme le souligne la préfecture de Région. Rappelons également que l'observatoire des prix et des revenus est appelé à donner son avis sur l'évolution des prix du carburants.
Jean-Philippe Ludon
@jpludonrci




Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également