URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/social/operations-molokoy-poursuite-de-la-greve-contre-la-suppression-des-contrats-aides RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Opérations Molokoy: Poursuite de la grève contre la suppression des contrats aidés

Les automobilistes devront s'armer de patience demain sur les routes. Plusieurs opérations molokoy sont d'orès et déjà prévues. L'intersyndicale mobilisée contre la suppression des contrats aidés a d'ailleurs voté cet après-midi la poursuite du mouvement. Ils étaient 4000 manifestants aujourd'hui et espèrent en être autant demain!
Par Jessica Dantin et Peggy Saint-Ville
Par Jessica Dantin et Peggy Saint-Ville
Image
Manifestants dans les rues de Fort-de-France
légende image principale
Manifestants dans les rues de Fort-de-France © Jessica Dantin

Demain, 3 opérations Molokoy

Via un communiqué reçu ce soir, l'intersyndicale et les associations contre la suppression des contrats aidés indiquent:

"La pression de la rue nous permet d'avancer chaque jour un peu plus (...) Nous n'abandonnerons pas tant que le moratoire sur les contrats aidés ne sera pas à l'ordre du jour"

En attendant de voir les effet de ce nouvel appel à la mobilisation, ils précisent que 3 points de rendez-vous sont fixés demain dès 5h30:

  • Lina's Café du Lamentin
  • Bureau Vallée à Ducos
  • Place du Bourg de Case-Pilote

Ils préviennent: "Attendez-vous à des surprises tout le long du parcours..."

Les opérations Molokoy convergeront toutes vers la Maison des syndicats où les syndicats doivent se rencontrer à 11h.

Refus du moratoire par le Préfet

Le préfet de région n'a pas accordé le moratoire demandé par les élus et les syndicats.

Suite à ce refus du représentant de l’État, l'intersyndicale a voté cet après-midi la reconduite de la grève.

4000 manifestants dans les rues

Le mouvement de grève pour le maintien des contrats aidés a connu aujourd'hui sa plus forte mobilisation depuis le début.

Ce matin, 4000 personnes ont défilé dans les rues de Fort-de-France jusqu'à la préfecture en vue d'obtenir le moratoire des postes en Martinique.

Les maires avaient fermé leurs administrations pour prendre part à ce cortège! Mis à part la ville du Vauclin, toutes les municipalités ont suivi le mouvement "ville morte" décrété hier par l'Association des Maires à la Maison des Syndicats!

Des collégiens et des lycéens dans les rues

Les collégiens et les lycéens ont également participé au mouvement! Ces derniers se sont même constitués en collectif pour prendre part aux discussions à la préfecture.

George Turiaf, le porte parole des lycées est scolarisé dans l'établissement Joseph Gaillard :

Rubrique

À lire également