URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/social/pas-touche-mes-vacances RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

« Pas touche à mes vacances ! »

Le syndicat SE UNSA Guadeloupe s’oppose à la modification du calendrier scolaire. Une proposition a, en effet, été formulée par le rectorat pour rattraper le retard accumulé à la rentrée dans l'académie.
Par Meven Le Moign
Par Meven Le Moign
Image
Le rectorat veut modifier le calendrier scolaire en cours d'année
légende image principale
Le rectorat veut modifier le calendrier scolaire en cours d'année

Les organisations syndicales de l'enseignement ont été convié en début de semaine au Rectorat pour étudier une proposition de modification de calendrier scolaire. Objectif, rattraper le retard accumulé en début d’année avec la fermeture forcée des établissements scolaires à cause du passage des ouragans Irma et Maria. Des ajustements qui se déclineraient de façon suivante :

  • Vacances de Noël : reprise des cours le 4 janvier 2018 au lieu du 8 janvier 2018
  • Vacances de carnaval : reprise des cours le 19 février 2018 au lieu du 22 février 2018
  • Vacances de Pâques : reprise des cours le 28 mars 2018 au lieu du 24 mars 2018
  • Les 22 et 23 mai 2018 seraient travaillés

S’il ne s’oppose pas formellement à une modification générale du calendrier scolaire, le syndicat SE UNSA, par la voix de son secrétaire général Joël Jacobson, « regrette que les ajustements soient faits en cours d’année ». Il demande donc que les dispositifs de reconquêtes du mois de Juin soient reconduits et que l’administration s’engage sur la base du volontariat sur les créneaux libres de l’emploi du temps des élèves. Pour assurer la réussite scolaire des élèves, le SE UNSA propose également d’accentuer les dispositifs d’aide pour les classes de troisième et terminale comme l’aide au devoir. Enfin, selon Joël Jacobson, « il serait plus simple de reculer les dates administratives des conseils de classe et l’enregistrement sur le logiciel pour l’orientation des élèves ». Le syndicat pointe aussi du doigt les difficultés de remplacement des professeurs absents et demande aux parents d’élèves d’accentuer leur mobilisation dans les établissements concernés pour mettre la pression sur le Rectorat. Une nouvelle rencontre entre le Recteur d’Académie et les organisations syndicales de l’enseignement pourrait avoir lieu à la rentrée de la Toussaint, une fois que tout le monde sera, justement, rentré de vacances.

Rubrique

À lire également