URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/societe/algues-sargasses-ou-en-est RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Algues sargasses, où en est - on ?

L’IFRECOR (initiative française pour les récifs coralliens) anime à Sainte-Luce depuis ce lundi 1er décembre plusieurs ateliers et débats autour de la préservation et la gestion des coraux. Mangrove, herbier, coraux sont au centre de cette rencontre mais deux thèmes d’actualité ont été abordés lundi : les poissons lions et les sargasses.
Par Karl LORAND
Par Karl LORAND
Image
La première journée d'échanges de l'{{IFRECOR }} était orientée autour des poissons lions et des sargasses. Pour rappel, le comité de l'{{IFRECOR}} veille à la préservation et la gestion des coraux, herbiers et mangroves dans le cadre du développement durable des collectivités concernées au niveau national, régional et local. Arrivé en Martinique en 2011, le poisson lion représente un problème environnemental sérieux qui cause des dégâts au niveau de la population des poissons de nos récifs, sur la biodiversité et sur l’activité économique découlant de cette biodiversité. Il existe deux façons de lutter contre lui. Ces dernières sont déjà mises en œuvre : la plongée et la pêche professionnelle. De plus, des campagnes d'incitation à la consommation du poisson continuent. {{{Où en est-on de l'invasion d'algues sargasses?}}} La question des algues sargasses, non toxiques en soi (c’est le gaz dégagé H2S qui est toxique) qui ont empoisonné le quotidien de centaines de martiniquais ces derniers mois a été abordée. De plus, une étude sur l’échouage de 2011 a débuté récemment. Mais où en est-on de l’invasion actuelle ? {{{"On ne peut pas dire que c'est totalement fini"}}} Ci-après la chargée d’études dans le bureau d’études {{«Impact mer»}} Marie Thabar, fait un point sur l'invasion des algues sargasses : Les récifs coralliens génèrent une vraie économie pour notre île (160 millions d’euros en 2013) comme l’explique ce responsable du projet évaluation économique des récifs coralliens de l’outremer français, Nicolas Pascal : Les échanges et débats se poursuivront jusqu'à ce vendredi 5 décembre 2014.
Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également