URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/societe/chocolats-immersion-au-coeur-de-latelier-des-freres-lauzea RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Chocolats : immersion au coeur de l'atelier des frères Lauzéa !

La période des fêtes de fin d’année est souvent celle que préfère les gourmands ! La veille de noël, les boutiques des chocolats des frères Lauzéa ont véritablement été prises d’assaut; en effet les chocolatiers se sont retrouvés en rupture de stock à quelques heures du réveillon. Durant les fêtes , près de 100 kg de chocolats sortent chaque jour de l’atelier situé au Lamentin. Quelques heures avant le réveillon de la Saint-Sylvestre, partons en immersion au coeur de l'entreprise qui a été crée il y a dix ans.
Par Karl LORAND
Par Karl LORAND
Image
Thierry, Jimmy et la chocolaterie ! Cela pourrait être le titre de la {{"success story"}} des frères Lauzea. Mais une fois passée la porte du petit atelier de la rue des Barrières au Lamentin, le constat est vite fait : les méthodes de fabrication sont toujours artisanales. Ici, tout se fait à la main,{"rien ne se fait avec une machine !"} martèle Jimmy Lauzéa, le directeur de production. En cette période de fête, environ 100 kg de chocolats sortent chaque jour de l'atelier. {"On fait 40% de notre chiffre d'affaires sur cette période là"} complète Jimmy Lauzéa. Dix ans tout juste après sa naissance, le chocolatier martiniquais affiche une croissance de {{6%}} en pleine période de crise. Au point que le gérant Thierry Lauzéa lui-même s’est fait surprendre ! {"Nous avons été surpris de voir que pendant tout le mois de décembre l'activité a été très nettement au dessus de ce que nous avions prévu"} nous a t-il confié. Pour remplir les vitrines avant la St-Sylvestre, il a fallu enchaîner les heures supplémentaires ! Mais face à ce succès, Thierry Lauzea veut garder la tête froide. {"Il faut rester vigilant à tout moment, on peut se laisser griser par la croissance et le payer après."} Des efforts qui, c'est certain, feront le plaisir des gourmands durant ce réveillon de la Saint-Sylvestre 2014.  
Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également