URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/societe/dernier-coup-de-pinceau-dans-les-ecoles-avant-la-rentree RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Dernier coup de pinceau dans les écoles avant la rentrée

J-10 avant la rentrée scolaire ! Comme chaque année, les écoles font peaux neuves avant de pouvoir à nouveau accueillir les enfants. Des chantiers que surveillent de près le maire de Fort de France. Didier Laguerre a entamé ses habituelles visites de pré-rentrée dans les 52 écoles élémentaires et crèches que comptent la commune.
Par Aude Sioul Tidas et Olivia Lebrun
Par Aude Sioul Tidas et Olivia Lebrun
Image
visite école Didier Laguerre
légende image principale
Didier Laguerre, le maire de Fort de France, en visite dans l'école maternelle des Hauts du Port

Cela fait 15 ans que la ville de Fort-de-France a entrepris de rénover toutes les écoles de la commune. Cette année, le montant alloué aux travaux tourne autour du million d'euros. Un budget moindre par rapport au début de ce grand projet de rénovation des écoles.

"Au début, les travaux de rénovation nous coûtaient entre 6 et 7 millions d'euros par an", détaille le maire, Didier Laguerre.

Pour la ville, ces travaux sont essentiels pour maintenir les établissements en bon état, et pouvoir accueillir les enfants dans de bonnes conditions.

Chaque année, des travaux plus ou moins importants, selon les écoles, sont donc menés. Extérieur comme intérieur, chaque bâtiment est scrupuleusement étudié.

Par exemple, à l'école élémentaire Emilie Fordant, c'est la toiture qui est en phase de rénovation, tandis qu'à l'école maternelle des Haut du Port se sont des travaux d’étanchéités et de peintures qui ont été réalisés.

"Les travaux peuvent être des chantiers de maçonnerie, de renforcement parasismique, ou encore de peinture pour assurer la pérennité du bâtiment", précise Virginie Mambert, la chef de service des travaux de second œuvre de la ville de Fort-de-France.

"Avec 52 écoles à Fort de France, il y a toujours des travaux à réaliser que ce soit pour résoudre des problématiques d’étanchéités ou encore mener des travaux de modernisations dans les locaux à destination des personnes à mobilités réduites par exemple. Il y a toujours de quoi faire" lance Didier Laguerre.

Depuis quelques années, de gros chantiers d’accessibilités sont menés par les équipes de la ville. Toutes les écoles sont petits à petits équipées de rampes d'accès, de toilettes pour handicapés ou encore d'ascenseurs.

Le reportage d'Aude Sioul Tidas

 

Tags (Étiquettes)
Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également