URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/societe/evasion-de-fond-sarail-le-point-sur-la-securite RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Evasion de Fond Sarail : le point sur la sécurité

Alors que deux dangereux détenus sont toujours activement recherchés, la question des mesures de sécurité au sein de la prison de Fond Sarail se pose. Ce n’est pas la première fois que des incidents se produisent dans l’enceinte du centre. Plusieurs tentatives ont déjà par le passé été relevées. Qu’en est-il vraiment ? Les syndicats dénoncent un manque réel de moyens aussi bien humains que matériels.
Par Rinsy Xieng
Par Rinsy Xieng
Image
Fond Sarail
légende image principale
Fond Sarail

Souvenez-vous, plusieurs tentatives avaient déjà été relevées ces derniers mois. Des détenus, certains pourtant placés en isolement avaient réussi à regagner le toit du centre pénitentiaire. Il avait fallu l’intervention d'un négociateur pour les faire redescendre. L’un des forcené avait tout simplement fait un trou dans sa porte de cellule, on imagine difficilement les matériaux utilisés.

Fond Sarail : Maison d'arrêt et centre de détention

Concernant les transferts, cette problématique avait déjà été soulevée, notamment par les syndicats mobilisés qui reprochaient à la direction de garder des individus qui devraient être détenus dans l’hexagone. Suivant la logique pénale, il existe en France, 3 types d’établissements : les maisons d’arrêt pour ceux qui n’ont pas encore été jugés, les centres de détention pour ceux qui purgent leur peine moyenne, et les "centrales" qui regroupent les prisonniers les plus sensibles, condamnés pour des crimes graves. Le niveau de sécurité n’est bien évidemment pas le même selon les cas.

Des saisies et agressions régulières

Se pose aussi le problème des armes, pics et autres téléphones régulièrement saisis. Les agressions d’agents qui engendrent forcément un manque d’effectifs. En l’espèce, les deux fugitifs recherchés sont décris comme dangereux. Selon certains témoignages, l’un avait déjà tenté de s’évader en Martinique. Il y a quelques mois, un mobile aurait même été découvert dans leur cellule. Ont-ils pris la fuite par la mer dès le matin de leur évasion ? Ont-ils bénéficié de l’aide de complices locaux ? Sont ils cachés à un endroit le temps que les choses se calment ? Les enquêteurs travaillent sur le dossier.

Concernant les équipements et procédures de sécurité, écoutez Eric Pétilaire, secrétaire régional de la CGT pénitentiaire :

 

Rubrique

À lire également