URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/societe/famille-daccueil-bien-plus-quun-travail-une-mission RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Famille d'accueil, bien plus qu'un travail, une mission

Les assistants familiaux (familles d'accueil) ont manifesté ce mardi à la direction de l’aide sociale à l’enfance et à la famille au Lamentin.
Par Karl LORAND
Par Karl LORAND
Image

Les familles d'accueil du Conseil Général se sont mobilisées mardi matin à la direction de l’aide sociale à l’enfance et à la famille à Acajou (Lamentin).

Ils étaient une cinquantaine à vouloir se faire entendre par la direction. Ces manifestants ont expliqué être payés en retard depuis janvier. En effet, ils sont payés le 5 du mois au lieu du 26.... Ce qui entraîne des retards dans le règlement des diverses charges de la vie quotidienne des enfants dont ils ont la charge. En fin de matinée les familles d'accueil ont indiqué que le Conseil Général leur a répondu que ces dysfonctionnements ne se produiraient plus.

Famille d'accueil, une mission

Nous avons rencontré Vanessa, une assistante familiale. Depuis la rentrée cette mère de famille accueille dans sa grande maison située au Marin une petite fille et un petit garçon de 7 ans. Maman d'un petit garçon elle nous a indiqué souhaiter faire du bien a des enfants cabossés par la vie.
Selon elle, le plus difficile c'est le début car "on ne connait pas leur parcours et leur profil" explique t-elle. Parfois cela se passe mal; l'an dernier par exemple Vanessa a dû se sépararer d'un pré ado qui l'avait injuriée, "je me suis sentie en danger chez moi" a t-elle confié.

Tout au long de la conversation, c'est surtout le côté gratifiant de la mission qui ressort "cela fait plaisir de les voir s'épanouir" indique la mère de famille.

C'est un travail à temps plein car l'assistant familial est un professionnel qui assure une fonction permanente aurpès d'un enfant temporairement séparé de sa famille. Sa mission est également de proposer à l'enfant un foyer stable, de l'accompagner dans son quotidien mais également de savoir faire preuve de patience et de compréhension car ce sont souvent des enfants avec des histoires complexes. "Ces enfants nous réclament davantage que les nôtres, c'est une tâche épuisante. C'est avec le coeur que je le fais, pas pour les sous." a conclu Vanessa.

L'assistant familial perçoit 1200 euros par enfant et par mois, il lui reste un peu plus de 600 euros une fois toutes les charges payées.

Audrey Ollon et Yvonne Guilon






Rubrique

À lire également