URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/societe/la-riviera-du-levant-un-territoire-attractif RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

La Riviera du Levant, un territoire attractif

Le diagnostic territorial de la CARL a été dévoilé ce matin à l’hôtel de ville du Gosier. Cette étude réalisée par l’INSEE Guadeloupe à la demande de l’Etat et de la Région, révèle une population en augmentation contrairement au reste de la Guadeloupe.
Par Olivia Losbar
Par Olivia Losbar
Image
Courbe INSEE
légende image principale
Courbe INSEE

La Communauté d’agglomérations la Riviéra du Levant qui regroupe les communes du Gosier, de Sainte-Anne, de Saint-François et la Désirade, compte 67 900 habitants soit 17% de la population guadeloupéenne.

Le diagnostic territorial de la CARL a été dévoilé ce matin à l’hôtel de ville du Gosier.

Cette étude réalisée par l’INSEE Guadeloupe à la demande de l’Etat et de la Région, révèle une population en augmentation contrairement au reste de la Guadeloupe.

Entre 2008 et 2013, la population de la CARL a en effet augmenté de 0,5% par an en moyenne, contre une baisse de 0,1% pour le reste de la Guadeloupe.

Ce sont les communes de Sainte Anne ( +1%) et Saint-François qui portent cette croissance démographique.

Une croissance qui s’explique également par un solde naturel encore positif mais qui tend à se réduire à l’instar du reste de l’archipel.

Comme pour le reste de la population guadeloupéenne, on note une population vieillissante, mais une population qui est aussi plus diplômée.

Sur le territoire de la Riviera du Levant, un trentenaire sur trois, est détenteur d’un diplôme de l’enseignement supérieur.

Une particularité qui a une incidence sur le marché de l’emploi de la CARL.

Un marché qui reste dynamique avec un taux de chômage contenu. 27% contre 30% sur le reste de la Guadeloupe. Attractive d’un point de vue résidentiel, la CARL ne l’est en revanche pas du point de vue de l’emploi.

Plus de la moitié des actifs occupés de la Riviera du Levant, n’y travaillent pas.

Ce diagnostic révèle également que le tourisme reste le secteur prédominant de ce territoire et l’un des principaux vecteurs d’emploi de la zone.

Néanmoins, de par la nature saisonnière de ces activités de service à la personne, l’emploi demeure plus précaire. A l’image du reste de l’archipel, près de six habitants sur dix, sont couverts par une prestation de la Caisse d’Allocations Familiales.

Enfin, la Riviera du Levant compte deux fois moins de logements sociaux que dans le reste de la Guadeloupe avec un plus grand nombre de propriétaires.

 

Ce type d’étude démographique permet de mieux cerner les enjeux du territoire à court et long terme et d’adapter son aménagement en conséquence.

Ce diagnostic a ainsi permis de montrer la nécessité pour communauté d’agglomération de mettre en place des infrastructures de qualité et proposant des services. La CARL qui devra aussi juguler le solde migratoire déficitaire. Par ailleurs, il faudra gérer la concurrence entre attractivité touristique et activité résidente.

Autant d’enjeux capitaux pour un meilleur aménagement du territoire, sur un territoire hétérogène où le développement d’une ville comme Le Gosier reste très différent de celui de la Désirade.

Rubrique

À lire également