URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/societe/la-semaine-de-4-jours-revient-la-rentree-2017 RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

La semaine de 4 jours revient à la rentrée 2017

Le décret pris par le président Macron fin juin autorise les communes à revenir sur l'organisation du temps scolaire et la semaine de 4 jours et demi. La grande majorité des communes de Martinique s'est engouffrée dans la brèche.
Par Pascal Michaux (édition : Karl Lorand)
Par Pascal Michaux (édition : Karl Lorand)
Image
école
légende image principale
Les communes font largement le choix du retour à la semaine de 4 jours.

L'immense majorité des 34 communes de la Martinique disposant d' écoles ont décidé de revenir à la semaine des quatre jours.

Dès septembre 2017, les écoliers de 31 communes martiniquaises n'iront plus à l'école le mercredi ou le samedi. Les conseils d'école de ces communes se sont majoritairement prononcés pour ce choix.

Des communes satisfaites

"C'est tout naturellement que les uns et les autres ont considéré qu'il fallait revenir à la semaine des quatre jours. Chacun s'y retrouve parce que la ville était déjà organisée pour répondre aux besoins des enfants", affirme Alain Alfred, président de la caisse des écoles de Fort-de-France.

C'est aussi le choix de la commune du Daimant. "C'est mieux ainsi. Avec la coupure du mercredi cela équilibre les enfants et les professeurs aussi", pense Marlène Marine, adjointe au maire du Diamant en charge de la caisse des écoles.

Au Lamentin, la commune n'a pas hésité non plus. Ce retour n'est cependant pas sans conséquence au niveau du personnel. Des animateurs ont été embauchés pour travailler sur les anciens temps périscolaires. "Nous avons recruté des agents d'animation et nous n'allons pas les mettre à la porte aujourd'hui", assure Justin Lerigab, élu en charge des affaires scolaires au Lamentin.

Trois communes conservent l'ancien dispositif

Pour les enseignants, la semaine des 4 jours a toujours été la meilleure des solutions. Pour les organisations syndicales, ce format donne un bien meilleur rythme aux enfants et certainement moins d'absentéisme comme il l'avait constaté avec la semaine des 4 jours et demi. Sauf que pour l'heure, dans le rangs de l'UNSA, on réfléchit à conserver ces fameux TAP. "Il faut que le ministère de l'éducation nationale continue à accompagner les villes qui retournent à la semaine des 4 jours. Cela nous permettrait de voir la question du calendrier scolaire. La question aussi du bâti parce que pour faire des activités périscolaires il faudrait que les établissements soient en mesure d'accueillir ces activités", souligne Marie Michelle Toussaint, secrétaire générale du syndicat des enseignants UNSA

Seules les communes de Bellefontaine, le Prêcheur et Fonds Saint Denis selon le syndicat des enseignants unsa n'ont pas choisi de revenir à la semaine des 4 jours.....

Tags (Étiquettes)
Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également