URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/societe/le-centre-de-dechet-du-robert-accueille-enfin-des-ordures RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Le centre de déchet du Robert accueille enfin des ordures

Le centre de traitement des déchets ultimes de Petit Galion au Robert a commencé à accueillir des déchets. La mise en fonction réelle devrait être effective dans quelques semaines. En effet en l'absence des plateformes de tri, seuls des déchets stockés en balle sur le site de la Trompeuse à Fort-de-France sont pour l'instant admis.
Par Karl Lorand et Béatrice Vandevoorde
Par Karl Lorand et Béatrice Vandevoorde
Image
petit galion enfouissement déchets environnement
légende image principale
Le centre d'enfouissement de Petit Galion est une ancienne carrière. (photo avant travaux). ©SMTVD

L’ouverture du nouveau centre d’enfouissement de Petit Galion au Robert a pris du retard. Prévue début 2017, la mise en route de l'ISDND (institut de stockage des déchets non dangereux) vient de recevoir son autorisation d’exploitation, délivrée par la DEAL.

Les ordures qui étaient stockées sur le site de la Trompeuse à Fort-de-France sous forme de balles (les ordures étaient enveloppés dans emballages spéciaux) depuis la fermeture de la décharge de Céron à Sainte-Luce ont donc commencé à être transportées sur le site de Petit Galion.

"Depuis jeudi dernier nous acheminons pratiquement 300 tonnes de déchets déjà stockés par jour. Il y a une valse de camion pour récupérer les balles pour les amener au Robert. D'ici une semaine, nous accueillerons concomitamment les déchets ménagers qui nous serons adressés et les déchets d'entreprise broyés. Il s'agit d'augmenter la durée de vie de ce centre de traitement. Et il n'est pas question d'y mettre des déchets qui ne soient pas ultimes", explique Yvon Pacquit, vice président du Syndicat Martiniquais de Traitement et de Valorisation des Déchets (SMTVD).

La durée de vie théorique de ce nouveau centre d’enfouissement est de 25 à 30 ans.

Pour autant, l’installation ne fonctionnera pas tout de suite dans les conditions optimales. Les plates-formes de tri qui devaient être construites en amont de l’ISDND ont pris du retard. Elles ne seront livrées que l’an prochain.

"En amont de ce centre, nous aurons des plateformes de tri. Et nous aurons un pré tri mécano biologique. Tout ce qui est biologique c'est pour extraire ce qui est fermentescible pour alimenter le Centre de Valorisation Organique. Tout ce qui peut être brûlé sera ramené à l'usine d'incinération de Fort-de-France. Les déchets ultimes seront entreposés au centre d'enfouissement. La logique aurait voulu que les espaces de tri soient construits avant mais il y a eu quelques surprises au niveau de la nature du sol", précise Yvon Pacquit.

Tags (Étiquettes)
Rubrique

À lire également