URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/societe/le-chantier-du-cyclotron-ouvert-au-grand-public RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Le chantier du cyclotron ouvert au grand public

Grosse opération de communication du centre d’imagerie moléculaire de Guadeloupe ce jeudi 25 mai, sur le chantier du cyclotron à Providence Abymes. La Région-Guadeloupe, la SEM Patrimoniale et les partenaires techniques et scientifiques du projet, ont invité tout un chacun à visiter les locaux du CIMGUA, qui a d’ores et déjà pris réception qde cet outil de pointe. Pour l'occasion, le président de région Ary Chalus et son prédécesseur Victorin Lurel - lequel avait lancé ce vaste chantier au prix d'un bras de fer avec l'Etat - , étaient côte à côte, célébrant ce succès, au bénéfice des guadeloupéens. Mais l'unité de façade ne fut que de courte durée, les piques ont vite repris le dessus lors des discours.
Par Thierry FUNDERE, avec Olivia Losbar
Par Thierry FUNDERE, avec Olivia Losbar
Image
chalus lurel
légende image principale
Le président de région Ary Chalus et son prédécesseur Victorin Lurel qui lança le chantier du cyclotron

A la faveur de cette première ouverture au grand public du chantier du cyclotron, la population guadeloupéenne a désormais une idée précise de l’état d’avancement de ce projet et du démarrage de l’exploitation du centre d’imagerie moléculaire du département. Ce vaste chantier entre dans sa dernière ligne droite.  Depuis le 5 mai 2017, le cyclotron, pièce maîtresse du CIMGUA, est arrivé sur site. Cet accélérateur de particules qui produira les isotopes nécessaires à la réalisation des examens TEP est un modèle ISOTRACE d’une énergie de 12 MeV, produit par la société PMB (Groupe Alcen), entreprise française basée à Peynier, entre Aix-en-Provence et Marseille.

D’ici le mois de juillet, tous les équipements y compris les consommables seront livrés et installés. Débuteront alors les phases de qualification et d’essais obligatoires à l’obtention des autorisations attendues, notamment celles de l’ASN (Autorité de Sûreté Nucléaire). Les équipes du CHU travailleront de concert avec le personnel du CIMGUA pour une prise en charge fluide des patients.

La production des radiotraceurs se fera en laboratoire de synthèse dans le cadre de la PUI (Pharmacie à Usage Intérieur) et les examens, sous la responsabilité des médecins nucléaires du CHU de Pointe-à-Pitre/Abymes. CIMGUA est et sera accompagné dans toutes les étapes de qualification et de mise en service par le laboratoire IASON, plus grand détenteur d’AMM (Autorisation de Mise sur le Marché) en Europe. Ainsi, dès son ouverture prévue en octobre, le CIMGUA pourra prendre en charge 10 patients par jour.

Rubrique
Autres articles recommandés
Politique
-   
Guadeloupe
Le cyclotron est arrivé
Une nouvelle étape majeure vient d’être franchie dans le chantier de l’installation du cyclotron en Guadeloupe. Cet outil de haute...
Réactions
Social
-   
Martinique
Le cyclotron comme moteur de coopération régionale
Le comité de pilotage du futur cyclotron de la Martinique s’est réuni jeudi (4 mai 2017). Des représentants de l’OECS, d’Antigua e...
Réactions
Compte Twitter auteur
@ThierryFundere

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également