URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/societe/les-lyceens-musulmans-concilient-ramadan-et-examens RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Les lycéens musulmans concilient Ramadan et examens

[Audio] Le mois béni du Ramadan s’achèvera en Martinique le 25 ou 26 juin 2017. Cette année, ce temps fort de l'islam tombe en pleine période d'examen. Les jeunes musulmans qui passent notamment le bac doivent composer avec leur foi et leur réussite scolaire. Reportage.
Par Karl Lorand et Pascal Michaux
Par Karl Lorand et Pascal Michaux
Image
mosquée fort-de-france balata
légende image principale
Pratiquer le jeûne durant la mois du Ramadan est l'un des 5 piliers de l'islam. ©RCI Martinique

Le mois béni du Ramadan est déjà bien entamé en Martinique . Cette année, ce temps fort de l'islam tombe en pleine période des examens puisque le baccalauréat débute le 14 juin 2017 avec l'épreuve de philosophie.

Les lycéens de confession musulmane doivent donc composer entre pratique religieuse et révision des examens. En effet jeûner de 4 h 15 à 18 h 30 peut sembler éprouvant voire même impossible en plein bac. "Le ramadan n'est pas une contrainte, c'est un moteur" affirment pourtant certains lycéens que notre journaliste a pu interroger.

Dans les familles on s'organise pour gérer les heures de sommeil et de repos. Il faut se réveiller à 3 heures du matin pour manger la chorba, le tajine au poisson ou à la viande ou des pâtisseries toutes plus sucrées les unes que les autres. Autre point important, l'hydratation puisqu'on ne peut consommer d'eau durant la journée.

L'an prochain les lycéens pourront se consacrer uniquement à leurs examens. En effet, le Ramadan et la période des examens scolaires ne coïncideront pas à nouveau avant 30 ans.

Pascal Michaux a rencontré des lycéens qui préparent le bac tout en respectant les préceptes du Ramadan :

Chez les plus jeunes on respecte aussi ce temps religieux. C'est le cas dans cette école primaire privée de Terreville où sont enseignés les préceptes de l'islam. Les enseignants précisent cependant que les enfants qui n'ont pas atteint l'âge de l'adolescence n'ont pas l'obligation de jeûner.

Le reportage de Pascal Michaux :

Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également