URL CURRENThttps://www.rci.fm/infos/societe/tinas-les-espadrilles-aux-couleurs-locales RCI ==> CURRENT LANG RCI MARTINIQUE

Tinas : les espadrilles aux couleurs locales

Par Karl LORAND
Par Karl LORAND
Image
{{L’histoire est simple…. Après de nombreuses années passées à Paris, Willem Germany revient s’installer en Martinique. Un jour il décide de se procurer une paire d’espadrilles… en vain ! Après avoir prospecté dans de nombreux pays de la caraïbe il conclut rapidement que ce type de sandales n’est pas disponible aux Antilles. Le jeune martiniquais décide alors de faire fabriquer une paire d’espadrilles… en madras. C’est ainsi qu’est née Tinas {«Un produit identitaire mais pas communautaire »} selon ses mots.}} {{{Une ascension fulgurante}}} L’ascension de ces espadrilles aux motifs ethniques et colorés a été fulgurante. En quelques mois à peine, elles se retrouvent à la Caribean Week de New-York et tout s’enchaîne : la directrice de la maison de Martinique à New-York positionne ces drôles de sandales sur la Caribean American Fashion Exchange. «{ Excuse my Kreol était une des seules entreprises start-up à pouvoir être sur cet événement »} nous a confié Willem Germany un des fondateurs du concept. {« Cela a été une sorte d’explosion » } nous a-t-il confié les yeux brillants. A l’occasion de la Caribean American Fashion Exchange le martiniquais rencontre un journaliste référent du Vanity fair US, mais également des équipes de Fashion TV. La magie opère, le public américain est sous le charme. Un véritable rêve pour ce jeune que rien ne prédestinait au milieu de la mode. {{{Un produit de fabrication française, fabriqué avec cœur, fabriqué avec art, fabriqué de manière artisanale. }}} Composées de fibre organique et de tissus, les Tinas sont fabriquées au Pays-Basque, un point fondamental pour Willem Germany. «{ Il était important pour nous de pouvoir justement avoir un produit fabriqué en France parce que nous sommes un département français et surtout parce que le made in France est important, surtout sur quelque chose que nous souhaitons exporter. »} nous a-t-il confié. {« Ceux qui aiment les belles couleurs et qui ont envie de pouvoir se démarquer se reconnaissaient dans ce produit de fabrication Française. » } Ces sandales confortables et originales s’adaptent en fonction de chaque tenue «{ J’ai eu l’opportunité de me rendre à l’ONU en smoking cravate avec mes espadrilles à mes pieds. C’est quelque chose d’assez unique. »} explique Willem, amusé. {{{Accueil du public martiniquais }}} L’espadrille était peu connue en Martinique «{ Beaucoup de personnes ne connaissaient pas ces sandales »} a indiqué Willem Germany. L’accueil est plutôt bon {« Ça plaît, c’est cool de voir des gens qui portent des produits que nous avons pensé à la base pour nous. En tant que martiniquais il était important que nos compatriotes puissent trouver nos produits.»} {{{Où trouver les espadrilles Tinas ?}}} Les espadrilles sont disponibles dans les grands hôtels de la Caraïbe. En Martinique elles sont disponibles à l’hôtel la Batelière, au Club Med, et bientôt au Bakoua. Aussi, à la boutique Soleyka Shop, kiosque 18, face à la bibliothèque Schoelcher (Fort-de-France) mais également à la boutique Tematik, le concept store de l’esprit Etnik au 151 bis, rue Moreau de Jones à Fort-de-France. Du côté de la France métropolitaine, elles devraient être sur les étagères des grands magasins courant 2015. {{Et pour l’avenir ?}} {« Nous souhaitons avoir une espadrille 100 % fabrication martiniquaise, nous sommes en train de travailler dessus »}
Rubrique

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

À lire également