La soupe joumou, le symbole culinaire de l'indépendance d'Haïti

Par Karl Lorand et Clara Vincent 01/01/2021 - 13:56
01/01/2020 - 00:00
Haïti

Comme tous les 1er janvier depuis 1804, Haïti célèbre son indépendance. Dans toutes les familles haïtiennes, qu'elles soient à Port-au-Prince à Pointe à Pitre ou à Fort-de-France, on déguste une soupe au giraumon, la soupe joumou.

    La soupe joumou, le symbole culinaire de l'indépendance d'Haïti

On l'appelle soupe joumou ou soupe de l'indépendance. Depuis le 1er janvier 1804, cette soupe à base de giraumon est devenu le plat symbolique de l'indépendance d'Haïti vis à vis de la France.

Ce jour là, Marie Claire Heureuse Félicité Bonheur, la femme de Jean Jacques Désaline, le libérateur d'Haïti, institua la dégustation de la soupe au giraumon comme un acte de libération.

Selon différentes sources, ce plat était auparavant interdit aux esclaves. Elle est désormais symbole de liberté et de partage.

Sa recette comprend notamment du giraumon, de la viande de boeuf, des pommes de terre, des carottes et une longue liste d'ingrédients.

Comme chaque année en Martinique, la communauté haïtienne qui vit sur l'île ne manque de satisfaire à ce rituel. "Nous avons fait la soupe depuis hier soir. C'est un moment important. L'indépendance ce n'est pas un cadeau qu'on nous a fait. Nos ancêtres l'ont prise", rappelle Inold Colin, fondateur de l'association Koumbit racine.

Tags